Cinq joueurs différents ont noirci la feuille de pointage pour les Cantonniers.

Les Forestiers impuissants devant les Cantos

Les Forestiers d’Amos sont repartis de Magog les mains vides. Pour un second match d’affilée, les Forestiers n’ont pas fait le poids devant les Cantonniers de Magog, qui ont triomphé 5-0 pour prendre les devants 2-0 dans cette série huitième de finale trois de cinq qui se transportera en Abitibi-Témiscamingue dimanche soir.

Les champions de la saison régulière ont enfilé tous leurs buts dans les 28 premières minutes de la rencontre en route vers une autre victoire convaincante. Mince consolation pour les visiteurs qui ont réussi à contenir les troupiers de Félix Potvin en troisième période. Ces derniers ont continué d’envahir le territoire des Forestiers dans ce dernier vingt, mais le cerbère Kevyn Brassard a fermé la porte avec 20 arrêts. Brassard était venu encore une fois en relève à Thommy Monette qui a été rappelé au banc après le quatrième but des Magogois tôt en deuxième période.

Cinq joueurs différents ont noirci la feuille de pointage pour les gagnants. Il s’agit de Simon Pinard (1-2), William Villeneuve (1-1), Patrick Guay, Jacob Dion et Karl Vaillancourt. Ce dernier a trouvé le fond du filet en désavantage numérique lors d’une montée à deux contre un. Vaillancourt n’a pas raté sa chance après avoir reçu une passe parfaite de Zachary Cadorette.

Devant son filet, Rémi Poirier a fait face à 16 tirs pour récolter un premier coup de pinceau en carrière dans les séries. Les Cantonniers ont mitraillé le tandem Brassard-Monette de 41 rondelles.

Pinard productif


Simon Pinard, qui a connu toute une deuxième moitié de saison, a poursuivi sur sa lancée dans ce second match des séries. Le trio qu’il complète avec Patrick Guay et Charles Beaudoin donne des maux de tête à la brigade défensive des Forestiers. « Nous n’avons pas beaucoup joué ensemble en saison, mais je dois reconnaître que le déclic s’est fait rapidement entre nous. On ne se cherche pas sur la glace. Il faut continuer à mettre de la pression et profiter de nos chances de marquer comme on le fait jusqu’ici », a confié Pinard.

Après un gain de 7-1 en lever de rideau, Pinard soutient que les joueurs étaient tout aussi assoiffés pour cette deuxième rencontre. « Le compteur est à zéro pour les deux équipes quand on débute un nouveau match. Nous avons un peu mieux amorcé le match que la veille, mais ce n’est pas encore parfait. On se dirige maintenant vers Amos avec la ferme intention de mettre fin à la série rapidement. »

De son côté, le gardien Rémi Poirier avait le meilleur siège sur la glace pour être témoin des actions de ses coéquipiers à l’autre bout de la patinoire. « Je n’ai pas été très occupé, mais je devais rester concentré et me préparer à toute éventualité. Toute l’équipe joue bien. On parle beaucoup de notre attaque, mais je peux vous dire que les gars jouent intelligemment dans notre territoire. J’en profite pleinement. »

Félix Potvin était content pour son vétéran gardien. « C’est un bon départ pour Rémi dans les séries. Ce fut plus difficile pour lui l’an dernier, mais il a mis ça derrière lui et la confiance est là », a noté Potvin.

En vitesse

En gagnant les deux premières parties de leur série, les Cantonniers ont maintenant porté leur fiche à 13 victoires et une seule défaite depuis le 15 décembre…

Avec des gains de 7-1 et 5-0 jusqu’ici, Félix Potvin reconnaît que ses joueurs pourraient avoir tendance à tricher en pensant à leur fiche personnelle. « Ce n’est pas ce qui se passe et c’est réconfortant de voir ça. C’est la seule manière d’avancer dans les séries », a commenté le mentor des Cantos.

Le défenseur Isaac Belliveau a été ébranlé en troisième période, mais il est revenu au jeu. Il est même venu à un cheveu de faire scintiller la lumière rouge…

Avec un avantage numérique de deux joueurs en fin de troisième période, Félix Potvin a envoyé trois de ses défenseurs dans la mêlée, soit Mathieu Bergeron, Loic Bergeron et Zackiel Couture. Trois gars reconnus surtout pour leur efficacité défensive. De toute évidence, Potvin n’essayait pas d’humilier inutilement les visiteurs.

Il ne faudrait pas s’étonner de voir la recrue Olivier Adam être désigné pour affronter les Forestiers dimanche à Amos. Potvin et l’instructeur des gardiens Alex Carrier ont toujours eu comme philosophie de donner de l’action à leurs deux gardiens même en séries éliminatoires.

Tout près de 500 amateurs ont pris place dans les gradins de l’aréna de Magog pour cette deuxième partie.

Le pauvre Thommy Monette doit faire des cauchemars en pensant aux Cantonniers. Il a cédé sur le premier tir dirigé vers lui et il lui a encore été impossible de disputer toute la partie devant la cage des siens.

Ailleurs, St-Eustache, le Séminaire St-François, Lévis, Trois-Rivières et Châteauguay mènent 2-0 dans leur série respective. Le Lac St-Louis et Gatineau sont à égalité 1-1.