Les Expos auraient bien voulu faire bonne impression à son premier match à domicile de la saison 2020, mais les Pirates de Saint-Jean-sur-Richelieu ont eu le meilleur sur les locaux dimanche soir.
Les Expos auraient bien voulu faire bonne impression à son premier match à domicile de la saison 2020, mais les Pirates de Saint-Jean-sur-Richelieu ont eu le meilleur sur les locaux dimanche soir.

Les Expos s’inclinent devant 240 spectateurs

SHERBROOKE — La question du nombre de spectateurs au stade Amédée-Roy a fait jaser durant la dernière semaine. Dimanche soir, les Expos étaient à dix spectateurs d’atteindre la limite recommandée par la Santé publique et à 60 du nombre maximal permis par la Ville. Mais ces 240 partisans ont dû patienter avant de pouvoir célébrer quelque peu. L’équipe locale a effectivement tardé à enchaîner les points, se dirigeant ainsi vers une troisième défaite de suite, cette fois par la marque de 11 à 9. 

Les Pirates de Saint-Jean-sur-Richelieu sont arrivés à Sherbrooke avec le couteau entre les dents pour ce match d’ouverture à la suite d’un cuisant revers de 14-1 subi quelques heures plus tôt à Coaticook face au Big Bill. Rien pour aider les Expos, un de leurs anciens lanceurs se trouvait au monticule en souhaitant battre son ancienne équipe : Jacob Gosselin-Deschênes. 

À LIRE AUSSI: Sherbrooke accepte 300 personnes au stade Amédée-Roy

« On a sorti le bâton trop tard, indique l’entraîneur Bruno Laurin. Je ne suis pas inquiet de voir nos frappeurs produire des points plus tôt lors des prochains matchs. Jacob est un bon lanceur intelligent. Il n’a pas une balle rapide de 90 milles à l’heure, mais il vise les coins et on a eu de la difficulté contre lui ce soir. Je suis persuadé que la prochaine fois, on n’aura pas autant de misère. »

La marque n’était que de 1-0 pour les Pirates après cinq manches lorsque les visiteurs ont explosé offensivement. 

Mais les Expos ont répliqué à cette attaque de cinq points en croisant le marbre à trois reprises : 6-3 après cinq manches. 

Les Pirates n’avaient pas dit leur dernier mot et ont rajouté trois points en sixième.

Les hommes de Bruno Laurin ont tout de même trouvé le moyen de réduire l’écart à deux points avant d’amorcer la dernière manche : 9 à 7 Saint-Jean.

Après avoir vu les Pirates produire leur onzième point du match, les 240 spectateurs y croyaient encore lorsque la marque était de 11 à 9 lors du dernier tour au bâton de leurs favoris. Mais la dernière poussée offensive des Expos s’est arrêtée là et les Sherbrookois se sont avoués vaincus. La défaite a été ajoutée à la fiche du lanceur Samuel Greene. 

« On a peut-être perdu nos trois premiers matchs, mais de la façon dont tout le monde joue, les victoires vont suivre. On ne fait pas d’erreurs ou presque et on frappe la balle. Les Expos ont parfois mangé des volées dans le passé, mais ce n’est plus comme avant. Ceux qui se présentent au stade Amédée-Roy savent maintenant qu’ils appuient une équipe de qualité composée de joueurs qui veulent jouer et qui ont du plaisir à porter l’uniforme des Expos. »

La prochaine partie des Expos aura lieu dimanche à 19 h contre le Cactus de Victoriaville. 

« Maintenant que la culture a été changée, on construit pour l’avenir et on mettra fin rapidement à cette séquence de défaites. On fait les bonnes choses et ce n’est qu’une question de temps avant d’aligner les victoires », soutient l’entraîneur et receveur des Expos de Sherbrooke.