Les Expos de Sherbrooke ont battu les Blue Sox de Thetford Mines par 5-2 samedi au Stade Amédée-Roy de Sherbrooke.
Les Expos de Sherbrooke ont battu les Blue Sox de Thetford Mines par 5-2 samedi au Stade Amédée-Roy de Sherbrooke.

Les Expos battus par un circuit de trois points

Sébastien Lajoie
Sébastien Lajoie
La Tribune
SHERBROOKE — Avec une fiche de 3-5 à mi-chemin de cette saison 2020, et à seulement trois matchs du sommet du classement de la Ligue de baseball majeur du Québec (LBMQ), Bruno Laurin voit le dernier droit de la saison des Expos de Sherbrooke avec optimisme.

Le receveur et entraîneur des Sherbrookois avait promis que ses joueurs se présenteraient, cette saison. Et jusqu’à présent, c’est le cas.

Il y a de la stabilité au monticule, une nette amélioration en défensive, ne reste plus que tonnent les bâtons pour que les Expos alignent les victoires et montent au classement, a dit Laurin, qui en est à une première année comme entraîneur de l’équipe.

« Et il ne faut pas oublier que trois de nos défaites ont été subies par deux points ou moins. On est dans le coup à tous les matchs, ou presque », a dit le receveur.

Les Expos avaient un calendrier chargé, cette fin de semaine, avec trois matchs en trois jours.

Sherbrooke a d’abord subi une correction, vendredi soir, de 16-1 contre Shawinigan. Les Expos se sont repris de belle façon samedi, devant leurs partisans, avec une victoire de 5-2 sur les Blue Sox de Thetford Mines.

Dimanche après-midi, face aux Castors à Acton Vale, c’est un circuit de trois points des locaux qui aura finalement fait la différence dans une  défaite de 3-2.

« Vendredi, c’était un match comme ça où rien ne fonctionnait. Ismaël (Pena-Chénier) s’est fait frapper dès le début et on n’a jamais pu s’en remettre. C’était 9-1 après seulement trois manches et on a perdu notre énergie. Shawinigan a vraiment une bonne attaque », a dit Bruno Laurin.

« Mais contrairement aux autres années, on s’est relevés et on a offert une solide prestation le samedi. On a été bons de A à Z. On aurait pu marquer davantage de points, mais ce fut suffisant. Au monticule, on a été solides, et en défensive aussi. Le seul point négatif, c’est que trois joueurs se sont blessés. »

Si l’état des vétérans Christophe Jutras et Justin Fortin sera réévalué quotidiennement, le joueur recru Jonathan Raymond a subi une entorse à la cheville, et il devrait logiquement être absent pour les deux prochaines semaines.

« Heureusement, on a une belle profondeur, cette saison, alors on a des gars disponibles pour remplacer. Je pense entre autres à Jarred Kearsh, un joueur américain qui étudie à McGill. C’est un coéquipier de Sam Greene, qui est arrivé au Canada il y a deux semaines. C’est un excellent joueur qui peut évoluer au premier et au troisième but. Il va nous aider », a dit l’entraîneur-chef.

Dimanche après-midi, les Expos ont pris les devants 2-0 en deuxième manche avant de voir les Castors régler l’issue du match en quatrième, par l’entremise d’un circuit de trois points, gracieuseté d’Emmanuel Forcier.

« Sam Greene nous a donné cinq bonnes manches de travail, mais un seul lancer a fait la différence. En relève, Oscar Rodriguez a une fois de plus été solide, avec une manche parfaite. Donc, on a connu un bon match en défensive et au monticule. Kyle Hazel a frappé son premier circuit de la saison, mais il nous a manqué de l’attaque dans ce match », analysé Bruno Laurin.

Les Expos ont disputé huit de leurs 15 matchs prévus en cette saison 2020 écourtée.

« On ne mange pas des volées, on dispute de très bons matchs de baseball. Je suis certain que les partisans voient que le produit est nettement amélioré par rapport aux années passées. C’est une année de transition, pour nous. On a accueilli plusieurs jeunes, et l’avenir de notre équipe va dépendre de leur évolution. Ils vont gagner de l’expérience, s’améliorer. Il faut reconstruire la franchise comme ça. Au hockey, tu bâtis ton équipe au repêchage, et non lors de la période des joueurs autonomes », a-t-il imagé.

Si les Expos étaient la pire formation en défensive de la LBMQ lors des dernières années — ils ont commis 76 erreurs l’an passé — ils ont drôlement redressé la barre avec seulement huit erreurs en huit matchs, jusqu’à présent.

« Dans cette ligue, quand tu fais trois ou quatre erreurs, tu ouvres la porte. Et ça donne des points. Et des défaites. La différence, pour nous, c’est que les gars jouent aux bonnes positions. L’an passé, on avait des gars qui n’étaient pas toujours de calibre, au champ ou à l’avant-champ. Ou encore, puisqu’on manquait de joueurs, on devait demander à des lanceurs de jouer au champ. Là, on est solide, il n’y a plus de joueurs qui évoluent à des positions hasardeuses pour eux. »

« Jonathan Raymon et Kyle Hazel sont très solides, à l’avant-champ, Benoît Émond et Germin Lopez couvrent beaucoup de terrain au champ extérieur. Chaque gars de l’alignement contribue à au moins un aspect du jeu. Et de façon générale, nos lanceurs ont de bonnes sorties. Maintenant, le bâton doit se réveiller », a lancé Bruno Laurin.

Les Expos accueilleront les joueurs de l’ABC U18 ce vendredi, avant de disputer un exigeant programme double, dimanche, en visitant Victoriaville et Thetford Mines.

« Claudio Ortiz, Oscar Rodriguez et Sam Greene devraient être nos trois partants », a dit l’entraîneur.

« La chimie est là, la profondeur de l’alignement aussi. À preuve, je n’ai fait aucun mouvement sur la liste de protection encore. On est content des gars qu’on a, ils se présentent et font le boulot. »

Victoriaville est en tête du classement avec une fiche de 6-2. Le Big Bill de Coaticook présente une fiche de 3-4, à 2,5 matchs de la tête.