Après avoir éliminé les Grenadiers de Châteauguay en sept rencontres en demi-finale quatre de sept, les Cantonniers de Magog seront-ils désavantagés avec seulement deux petites journées pour se préparer en prévision de la finale qui débutera mercredi soir à l’aréna de Magog? Une finale qui les opposera à leur bête noire depuis plusieurs années dans la Ligue midget AAA du Québec, les Estacades de Trois-Rivières. Chose certaine, le gardien Rémi Poirier des Cantonniers se disait fin prêt à relever ce nouveau défi.

Les Estacades, bête noire des Cantonniers

La finale rêvée. On ne pouvait espérer une finale plus relevée dans la Ligue midget AAA du Québec. Détrompez-vous si vous croyez que j’ai revêtu mon habit de promoteur pour vendre des billets. Quelles ont été les deux meilleures équipes du circuit Baillargé depuis la pause des Fêtes? Les Cantonniers de Magog et les Estacades de Trois-Rivières, de sorte que la logique est respectée avec ces deux formations qui croiseront le fer à compter de mercredi à l’aréna de Magog dans cette finale quatre de sept.

On le sait, les Cantonniers ont fini par coiffer toutes les équipes au sommet du classement général et les Estacades ont réussi à s’approcher à deux maigres points du Blizzard du Séminaire St-François, premier dans la division de la coop Fédérée. Une semaine de plus et l’équipe de la Mauricie aurait devancé le Blizzard au premier rang.

Justement, qui sont les Estacades qui ont amorcé les séries comme ils avaient terminé la saison? Sachez qu’ils viennent d’établir un nouveau record de la ligue avec 10 victoires consécutives dans les séries. Si vous n’avez pas suivi ce qui se passait ailleurs dans les présentes séries, les Estacades ont éliminé chemin faisant vers la finale des équipes de premier plan comme les Chevaliers de Lévis et les Vikings de St-Eustache, ceux-ci champions de la section CCM.

Le collectif
À savoir ce qui caractérise les rivaux des Cantonniers en finale, c’est une équipe très structurée et, disons-le, le collectif est roi et maître chez les Estacades de l’entraîneur Frédéric Lavoie que certains considèrent comme le meilleur de sa profession dans le midget AAA. D’ailleurs, les Estacades en sont à leur deuxième présence de suite en finale sous la férule de Frédéric Lavoie.

Les Estacades alignent bien certains joueurs qui se démarquent comme Mavrick Bourque à l’attaque, le défenseur Vincent Sévigny et le gardien William Grimard qui est protégé par le meilleur top six de la ligue à la ligne bleue, mais la formation trifluvienne est d’abord et avant tout reconnue pour sa justesse sur la glace avec 20 joueurs qui avancent dans la même direction.

Un dépisteur de la LHJMQ me soulignait que ce qui leur faisait défaut en saison s’était envolé comme par enchantement dans les séries. Il faisait allusion au manque de fini autour du filet adverse. Or, tout ça est de la vieille histoire. Depuis le début des séries, les retours effectués par les Estacades en troisième période ne se comptent plus comme les victoires en prolongation (trois).

L’avantage psychologique
Les Estacades ne souffriront d’aucun complexe en s’amenant à Magog. Il est à se demander même si l’équipe ne possède pas un certain avantage psychologique sur les Magogois qui ont subi deux revers en autant de parties contre Trois-Rivières cette saison. Et si vous remontez un peu dans le temps, les Estacades ont gagné sept des huit derniers duels entre ces deux équipes depuis quatre ans. Les Cantonniers sont zéro en quatre sur la glace de dimension olympique au domicile des Estacades. Ces derniers ont toujours été vus comme la bête noire des Magogois. Ne vous demandez plus pourquoi.

La présence dans l’alignement des Estacades de plusieurs joueurs qui sont élevés dans la structure intégrée des Cantonniers campée à Drummondville et qui sont ensuite dirigés en Maurice avec les Estacades une fois rendus dans le midget AAA y est peut-être pour quelque chose. Si vous n’êtes pas familiers avec le système du hockey mineur, je parle ici des joueurs du territoire des Bois-Francs qui se développent avec l’organisation des Cascades Élites à Drummondville, mais qui sont obligés de se diriger en Mauricie plutôt qu’à Magog quand ils atteignent le midget AAA. Ainsi le veulent les règlements.

Pour la finale à venir, cela ajoutera du piquant à une série qui s’annonce déjà fort captivante.