Ghyslain Héroux est directeur général de Hockey Magog.

Les équipes de hockey mineur de Magog accros aux championnats

Les équipes de Hockey Magog connaissent une saison éblouissante dans les tournois de hockey mineur depuis le mois de décembre. Les succès des équipes de Magog dans les divisions atome à junior ne passent pas inaperçus avec déjà neuf conquêtes pour une quinzaine de formations.

À croire que les jeunes hockeyeurs de Magog sont accros aux bannières de champions. Pour Ghyslain Héroux, directeur-général de Hockey Magog, il ne s’agit pas d’un nouveau phénomène. « Je le dis modestement. Ça fait trois saisons que nos équipes ont de très beaux parcours dans les tournois. Peut-être que cette année nos équipes ont gagné plus de tournois sur le territoire de l’Estrie et que cela se remarque davantage », mentionne-t-il.

Les dirigeants et bénévoles de Hockey Magog ont envisagé différents scénarios pour redonner du lustre à leurs équipes. « Comme partout ailleurs, nous avons perdu des joueurs au réseau scolaire quand il s’est installé chez nous. De plus, nous avons toujours encouragé nos joueurs à aller vers le hockey élite AAA à Sherbrooke lorsqu’ils avaient le potentiel pour y jouer et se développer. Par la force des choses, il fallait se réorganiser un peu dans le secteur simple lettre et aussi dans le double lettre. On a cherché des solutions et nous n’avons jamais hésité à changer de direction quand on réalisait qu’on faisait fausse route. Finalement, la réponse est venue d’elle-même et ça passait par le temps de glace à augmenter et mettre moins de joueurs dans nos équipes. Aussi simple que ça. Les visites sur la glace sont moins espacées. Tout le monde y gagne au change, pas seulement les joueurs. Cela rend la tâche plus facile aux entraîneurs et les parents sont heureux de constater que les jeunes bénéficient d’un temps de glace bonifié. Il n’y a rien de parfait, mais force est d’admettre que les problèmes à l’interne ont diminué depuis qu’on opère de cette façon », explique Héroux.

Bon calibre

Selon ce dernier, on ne rend pas toujours service à un jeune hockeyeur en le plaçant dans un calibre supérieur qui lui convient plus ou moins. « Nos équipes deux lettres fonctionnent à 13 patineurs plutôt que 15. « Quand tu es 14e ou 15e patineur dans une équipe, je ne crois pas que tu es dans la bonne chaise. C’est préférable d’être dans un niveau inférieur pour gagner en confiance et jouer un rôle plus important. »

Il est quand même étonnant de voir les équipes bantam et midget de l’association passer à travers une longue saison avec en moyenne 13 patineurs plus les gardiens de but. « Ça demande une bonne gestion des joueurs affiliés, mais on se tire bien d’affaire. Les résultats sont positifs », souligne Ghyslain Héroux tout en ajoutant que les formations atome et pee-wee évoluent à 11 ou 12 joueurs, incluant les gardiens.

Comme quoi les résultats des équipes de Magog ne sont pas le fruit du hasard ou de la chance, notons que plusieurs de ces équipes dominent également dans leur ligue respective. Les Cantonniers atome AA figurent même parmi les deux ou trois meilleures équipes au Québec dans leur division.