Toby Lafrance en est à sa deuxième campagne comme adjoint à Félix Potvin et responsable des défenseurs chez les Cantonniers de Magog.

Les défenseurs des Cantonniers sous l’œil de Toby Lafrance

Durant sa carrière sur les patinoires du Québec et jusqu’en Europe, Toby Lafrance s’est surtout fait remarquer par ses aptitudes offensives. Un peu à la surprise générale lorsqu’il s’est greffé au personnel d’entraîneurs des Cantonniers de Magog, Lafrance s’est vu confier la responsabilité des défenseurs par son nouveau patron Félix Potvin.

Lafrance, qui a déjà signé deux saisons de 40 buts et plus avec les Tigres de Victoriaville dans la LHJMQ, avait été choisi pour remplacer Olivier Picard, promu avec le Phœnix de Sherbrooke, au terme de la saison 2017-2018.

« J’étais prêt à relever le défi, confie Lafrance. Si tu veux faire ton chemin dans le coaching, tu dois être prêt à toucher à tout. Je ne m’étais pas imaginé de scénario, mais pour être honnête, ça me faisait drôle au début de conseiller des défenseurs alors que comme joueur mon objectif était de leur rendre la vie difficile. Je me suis rappelé ce que je n’aimais pas quand je me présentais devant un défenseur. Je me suis adapté. Il n’y a pas de honte à apprendre sur une base régulière même dans un rôle d’entraîneur. Ça vient vite dans le midget AAA avec des entraînements pratiquement tous les jours. C’est comme si tu avais toujours le nez dans tes livres, même pour les entraîneurs. »

Choyé

Depuis qu’il est responsable des défenseurs, les Cantonniers se maintiennent parmi les meilleures équipes de la ligue en défensive. Lafrance demeure modeste devant ces résultats. « Les gardiens font le travail et les attaquants connaissent l’importance du repli défensif. Je suis aussi arrivé dans le bon temps avec des défenseurs très talentueux. Des gars qui veulent toujours s’améliorer en plus », déclare Lafrance.

Qu’on se souvienne qui formait la brigade défensive des Cantonniers la saison dernière. Isaac Belliveau et Jacob Dion étaient considérés par plusieurs comme les deux meilleurs à leur position dans la Ligue midget AAA du Québec. Ils connaissent des débuts retentissants dans la LHJMQ à leur année de recrue. Edouard F Cournoyer et Kaylen Gauthier ont aussi gradué dans le circuit Courteau. Quant à Félix Paquet et Justin Bergeron, ils sont aujourd’hui les deux piliers de l’équipe des Cantonniers à la ligne bleue. De quoi faire rêver tout entraîneur des défenseurs.

Dion, Belliveau, Gauthier et Cournoyer partis, Olivier Beaudoin, Carl-Étienne Michel, Olivier Jacques et Lou-Félix Denis sont les nouveaux-venus à la ligne bleue. Néanmoins, les Magogois font encore partie des équipes les plus pingres de la ligue en matière de buts accordés.

« Je suis choyé d’avoir eu sous la main deux groupes de défenseurs aussi talentueux. L’année dernière il n’y avait pas de limite à ce que Belliveau et Dion pouvaient réaliser sur la glace. Leur contribution offensive était exceptionnelle. Les quatre autres défenseurs représentaient une bonne police d’assurance en arrière. Cette saison, les six défenseurs apportent une nouvelle dimension et demeurent tout aussi efficaces à leur façon », a commenté Lafrance.

Quand il a joint le personnel d’entraîneurs des Cantonniers, Lafrance venait tout juste d’accrocher ses patins. « Il était temps que je replonge dans le hockey. Je pense que je commençais à être insupportable à la maison. Ma conjointe (Charline Durand, directrice des opérations du Phœnix de Sherbrooke) pourrait peut-être en témoigner », mentionne Lafrance, sourire en coin.

Celui-ci est aussi engagé avec le programme hockey des Carnicas de l’école secondaire la Ruche de Magog.

Vendredi soir, Toby Lafrance sera fidèle à son poste pour seconder Félix Potvin lorsque les Cantonniers accueilleront les Lions du Lac St-Louis qui sont sur une séquence de six victoires d’affilée.