Les Cougars du Collège Champlain sont sur une belle lancée après avoir remporté leurs quatre derniers matchs.

Les Cougars se battent pour le 2e rang

Les Cougars du Collège Champlain et les Cheetahs de Vanier s’affronteront samedi, pour la première fois depuis le match du Bol d’Or de 2017, remporté 36-0 par Sherbrooke. Les deux formations sont à égalité au classement du football collégial division 1, avec une fiche de 5-2, et avec deux matchs à faire en saison régulière, c’est l’avantage du terrain lors du premier tour éliminatoire qui est à l’enjeu.

Mais le scénario n’est pas si simple, car il y a congestion derrière les Spartiates du Vieux-Montréal (6-1).

Vanier et Champlain ne sont pas seuls dans cette course à la deuxième position ; le Phénix d’André-Grasset montre aussi une fiche de 5-2, ce qui complexifie davantage le portrait.

Outre son affrontement de samedi face aux Cheetahs, les Cougars complèteront leur saison face aux Faucons de Lévis-Lauzon (2-5).

Quant à Vanier, il terminera la saison 2018 en affrontant CNDF (2-5).

Pour le Phénix, qui a déjà battu les Cougars plutôt cette année, mais qui a perdu face à Vanier, c’est en affrontant les meneurs au classement général, les Spartiates du Vieux-Montréal (6-1), qu’ils finiront leur saison.

« Honnêtement, je n’ai pas regardé tous les scénarios possibles. On se concentre sur notre match de samedi », a simplement dit Kevin Mackey, l’entraîneur-chef des Cougars.

Et pour cause. Les Cougars sont sur une belle lancée après avoir remporté leurs quatre derniers matchs.

« Il y a une grosse rivalité entre nos deux équipes, une rivalité qui remonte à loin, dans les années 1970. Il se peut que les Cheetahs veuillent venger leur échec du Bol d’Or, mais on ne contrôle pas ça. Cette année, on se concentre sur 2018 et on veut continuer sur notre belle lancée. »

« On doit continuer à se concentrer sur l’exécution, et sur la discipline. Ce sera encore plus vrai pour ce match. Vanier a des receveurs explosifs et leur ligne offensive est puissante. Il faudra être très disciplinés, pour ne pas leur donner de jeux gratuits. À l’attaque, il faudra protéger la balle, être patients et saisir chaque chance qu’on aura de marquer. »

Les Volontaires sur le gazon naturel

Les Volontaires du Cégep de Sherbrooke se sont entraînés au Stade de l’Université de Sherbrooke et son gazon naturel cette semaine, en prévision de leur duel face aux Condors de Beauce-Appalaches.

Les Condors, dirigés par Marc Loranger, connaissent toutes sortes de difficultés cette saison, alors qu’ils sont toujours à la recherche d’une première victoire (0-6). 

« Il y a une grosse rivalité entre nos deux équipes, une rivalité qui remonte à loin, dans les années 1970. Il se peut que les Cheetahs veuillent venger leur échec du Bol d’Or, mais on ne contrôle pas ça.»

Kevin Mackey, entraîneur-chef des Cougars

Les Volontaires (3-3) sont présentement en quatrième position de la division 2 du football collégial, un match devant Trois-Rivières. Une victoire et les Sherbrookois prendraient une sérieuse option sur la présentation d’un match éliminatoire à la maison. 

En effet, les positions 2 à 4 au classement accueillent le premier match éliminatoire.

Sherbrooke complètera son calendrier en accueillant les Griffons de l’Outaouais (2-4), la semaine prochaine.

L’entraîneur-chef du Vert & Or, Mathieu Lecompte, confirme que l’équipe devrait engager quelqu’un pour aider le coordonnateur offensif  Rémi Giguère.

Le Vert & Or de passage à Québec

Le Vert & Or de l’Université de Sherbrooke sera quant à lui à Québec dimanche, pour y affronter son rival du Rouge et Or de l’Université Laval (6-0). Sherbrooke a remporté un premier gain en 2018 il y a deux semaines face à McGill, avant de profiter d’une semaine de congé et de préparation avant d’affronter Québec.

Sherbrooke (1-5), McGill (1-5) et Concordia (2-4) se battent toujours pour les deux dernières places disponibles pour les éliminatoires d’après-saison au football universitaire. 

McGill et Concordia s’affrontent, samedi, ce qui pourrait dicter la suite des choses. 

Pour allonger sa saison, le Vert & Or doit remporter son dernier match, contre Concordia, la semaine prochaine à Sherbrooke. 

Un nouveau coordonnateur offensif à Sherbrooke ? 

L’entraîneur-chef Mathieu Lecompte était en plein recrutement, vendredi, lorsque contacté par La Tribune. Justement, lui a-t-on demandé, si des joueurs collégiaux demandent qui sera le coordonnateur offensif du Vert & Or, l’an prochain, vous leur répondez quoi ? 

On se rappelle que c’est l’entraîneur de la ligne à l’attaque Rémi Giguère qui a accepté le rôle, à la suite du départ précipité de Jason Hogan, quelques jours avant l’ouverture du camp d’entraînement, en août dernier. Il avait été clairement indiqué que Giguère occupait le poste de façon intérimaire.

« On devrait engager quelqu’un pour aider Rémi, lui donner un coup de main. J’ai déjà des gens qui ont levé la main et qui ont démontré de l’intérêt pour le poste. Je veux garder Rémi avec moi. Il n’y a rien de décidé encore, on va finir la saison, et on va décider ensuite », a dit Lecompte. 

Mathieu Pronovost, Brent Bailey, Jason Hogan et Giguère ont occupé le poste successivement, depuis trois ans. 

Le Vert & Or compte d’ailleurs un nouvel entraîneur ; sur le site de l’équipe, Alain Lapointe a été ajouté à titre d’entraîneur adjoint au coordonnateur des unités spéciales Kevin Régimbald. Lapointe, le premier entraîneur-chef du Vert & Or à sa renaissance en 2003, est aussi coordonnateur du programme de foot. 

Hudon et Sinclair

Comme ce fut le cas contre les Redmen, il se peut fort bien que Joé Hudon et Conor Sinclair voient tous les deux du terrain au poste de quart, dimanche à Québec. Visiblement, Xavier Owens, n’est pas rétabli de sa blessure à la main droite. 

« Notre ligne offensive et notre porteur de ballon (Gabriel Polan) ont très bien fait contre McGill, on s’attend à la même chose contre Québec. On doit bonifier l’exécution. On sait qu’on va affronter une excellente équipe ; on devra se concentrer à faire avancer le ballon. » 

Les Gaiters veulent terminer en beauté

Les Gaiters de l’Université Bishop’s (0-7) voudront gagner leur dernier match de cette difficile saison 2018, samedi, alors qu’ils accueilleront les X-Men de St-Francis-Xavier (4-2). 

Mais pour ce faire, ils devront trouver le moyen de marquer des points. L’unité de Justin Chapdelaine n’a pu faire mieux que 80 points jusqu’ici.