Le Cougars et les Lions se retrouveront lundi soir à l'aréna de l'Ancienne-Lorette pour le match ultime de leur demi-finale.

Les Cougars poussent la série à la limite

Ils tiraient peut-être de l'arrière après deux parties, mais les Cougars n'ont jamais abandonné pour finalement forcer la tenue d'un cinquième et dernier match dans leur série demi-finale de la Ligue collégiale division 1.
Le club de hockey du Collège Champlain a infligé un deuxième revers consécutif par un but aux Lions du Cégep Champlain St-Lawrence. Cette fois par la marque de 2 à 1 en prolongation dimanche après-midi.
En fait, tous les matchs se sont terminés par un seul but d'écart dans cette série.
« Depuis le début des séries, on joue du très bon hockey, constate l'entraîneur des Cougars, Stephan Lebeau. C'est serré! Trois parties sur quatre ont nécessité une prolongation et l'autre, elle s'est terminée par un but. On sent l'implication de tout le monde et on mise sur notre profondeur pour gagner ces matchs. On a compris qu'il faut s'investir pendant 60 minutes pour gagner. »
Il s'agissait d'une première victoire contre les Lions à domicile, à l'aréna Jane & Eric Molson de l'arrondissement Lennoxville.
« On jouait devant de nombreux spectateurs et j'ai l'impression que la foule a eu un impact sur notre performance. On l'a senti cet après-midi. On a vraiment connu une bonne première période en sortant fort et malgré tout, ce n'était que 1-0 pour nous. En séries éliminatoires, on doit être prêts à faire face à l'adversité et s'attendre à affronter des gardiens qui sont excellents. »
Les compteurs à zéro
Après avoir vu Charles Marcoux inscrire les Cougars au tableau, Pierre-Luc Dion a répliqué pour les visiteurs.
« Quand on a accordé un but lors du désavantage numérique à 5 contre 3, on est devenus un peu nerveux en deuxième période, observe le pilote sherbrookois. Ce n'était que 1-1 même si notre équipe dominait l'adversaire. En troisième période, le jeu est devenu serré et mes joueurs ont très bien répondu en surtemps. »
Marc-Olivier Girard n'a pas perdu de temps en prolongation, permettant ainsi à son club de demeurer en vie.
Le dernier affrontement de cette série trois de cinq aura lieu lundi soir à L'Ancienne-Lorette.
« Les gars ont eu la consigne de pouvoir célébrer jusqu'à 21 h et après, ils doivent remettre les compteurs à zéro parce que dès lundi, ils renoueront avec l'action et disputeront la partie la plus difficile de l'année », résume Lebeau.
Notons que le Cégep André-Laurendeau a rapidement éliminé Sorel-Tracy en trois parties. Chaque match s'est également terminé avec l'écart d'un seul point dans cette autre demi-finale.