Stephan Lebeau admet que son équipe n’a peur de personne, mais ne pourra pas regarder les autres formations de haut lors des prochaines séries.

Les Cougars passent en mode guerrier

Les Cougars du Collège Champlain passent en quart de finale, mais aussi en mode guerrier. Du moins, c’est ce que souhaite l’entraîneur Stephan Lebeau.

En terminant au quatrième rang du classement général, la formation sherbrookoise de la Ligue collégiale divisions 1 du RSEQ n’a pas à disputer la huitième de finale.

Les deux dernières défaites en fin de saison auront d’ailleurs coûté le deuxième rang à la troupe de Stephan Lebeau.

« Quelques individus tombent parfois dans la complaisance et c’est le piège à éviter en séries, explique l’ancien joueur du Canadien de Montréal. La parité est bien présente. On se doit d’exceller. On peut croire en nos chances de gagner le championnat, mais on ne peut pas prêcher par excès de confiance. Personne ne nous fait peur. Par contre, il ne faudra regarder personne de haut. »

Les Cougars jouent du bon hockey depuis les Fêtes. L’entraîneur aimerait tout de même voir son équipe passer au niveau supérieur, et ce, dès le début des éliminatoires.

« Je veux avoir des guerriers sur le banc et sur la glace. On compte sur des joueurs talentueux, mais par moment, on oublie de jouer du hockey de séries. Il faudra jouer en se salissant les mains tout en restant disciplinés », note Lebeau.

Les Cougars ne connaissent pas encore l’identité de leur adversaire. Tout dépendra du résultat de la rencontre de jeudi soir entre St-Lawrence et l’Abitibi-Témiscamingue.

Dans le cas d’une victoire en temps réglementaire et en prolongation de St-Lawrence, les Cougars affronteront cette dernière équipe. Sinon, ce sera Thetford Mines.

« Je n’ai sincèrement pas de club favori à affronter, justement à cause de cette parité dans le circuit. On s’attend à des séries trois de cinq très serrées », confie Stephan Lebeau.