Les Cougars nivellent la série

Mieux préparés au hockey des séries, les Cougars du Collège Champlain se sont montrés opportunistes pour mériter une victoire de 6-3 aux dépens du Titan de Princeville vendredi soir au Centre sportif Paul-de-la-Sablonnière pour niveler leur série quart de finale 1-1 et reprendre l'avantage de la patinoire.
Le match a été âprement disputé pendant les deux premiers engagements, mais les Cougars ont pris le contrôle de la rencontre en troisième période en marquant trois buts pour anéantir tout espoir de retour chez le Titan limité à un seul filet.
«Cette fois, les gars sont arrivés prêts et ils avaient faim, a expliqué l'entraineur Pascal Rhéaume. Là, nous sommes en séries. Nous savons que nous pouvons vaincre le Titan et que lui aussi peut nous battre.» Contrairement au premier match de cette série, les Cougars ont été en mesure de livrer une solide bataille au Titan. «Ce soir, on a patiné, on s'est supportés, on a mis du monde devant le filet du Titan et on a accepté d'avoir mal.»
Janick Asselin, le joueur du match chez les Cougars avec deux buts reconnaissait que ça fait du bien d'avoir mal : «Parce que plus on a mal, plus on est dans le match. Si on n'a pas mal, on ne gagnera pas beaucoup de match en séries. Ce soir, on a livré une belle bataille et ça fait du bien de gagner.»
Dès que les Cougars ont pu prendre une avance de deux buts au dernier tiers, ils se sont limités fermer le jeu et a attendre leurs chances face a une formation obligée de forcer le jeu pour revenir dans le match.
Rhéaume avait décidé d'utiliser Alex Leclerc et ce dernier a livré une solide performance, principalement en deuxième période lorsque sa mitaine a privé le Titan de quelques buts. « C'est plaisant de réussir ces arrêts, mais ce sont les seuls arrêts difficiles que j'ai eu à faire parce que les gars étaient la devant le filet et m'aidaient. Il faut reconnaitre que tout le monde a élevé son jeu d'un cran », ajoutait le gardien qui a aussi apprécié l'attitude de ses coéquipiers en fin de match lorsque le Titan a voulu préparer le prochain, dimanche après-midi, au Complexe Thibault GM. « Peu importe le trouble, on était tous la ensemble. »
Du côté du Titan, l'entraineur Mario Roy a pris le revers en philosophe : «J'espère que personne ne s'attendait à ce qu'on gagne en quatre parties. C'est 7-7 dans les buts dans cette série, nos deux équipes ont fini la saison avec trois points de différence au classement et la série est égale 1-1. Ça sera une série serrée avec des matchs serrés jusqu'à la fin. Ce soir [vendredi], nous nous sommes présentés, mais nous avons donné trop de revirements dans notre zone tandis que les Cougars sont revenus au jeu qu'ils ont l'habitude d'offrir.»
Départ en lion
La rondelle venait à peine d'être mise en jeu que les Cougars menaient déjà 1-0. Michael Rhéaume a surpris tout le monde et le gardien Philippe-Alexandre Vinette en marquant après 14 secondes de jeu. Malgré cette avance rapide, les Cougars auraient pu se brûler lorsqu'ils ont permis au Titan de lancer quatre fois leur avantage numérique dans le seul premier engagement. Princeville a profité d'un avantage de deux joueurs pour égaler la marque une première fois lorsque Julien Houle a inscrit son 4e des séries.
Le capitaine Janick Asselin a toutefois pu redonner les devants aux Cougars en fin d'engagement quand seul devant Vinette, il lui a passé la rondelle entre les jambières.
Anthony Lapierre-Therrien a bien complété un deux contre un avec son coéquipier Raphael Luneau-Deserres pour créer à nouveau l'égalité au début de la période médiane. Ce deuxième engagement a été marqué par du jeu rapide et intense ou personne ne se faisait de quartier. Les Cougars ont toutefois pu reprendre une priorité d'un but en fin d'engagement lorsque Shawn Lanoue a réussi à pousser derrière Vinette une rondelle qui venait de glisser sur la ligne rouge tout en refusant de la traverser.
Par la suite, les Cougars se sont appliqués à ne rien donner au Titan et à attendre leurs occasions qui sont venues...