C'est finalement Guillaume Renaud-Dumoulin qui obtiendra le départ au poste de quart-arrière vendredi soir, alors que les Cougars du Collège Champlain tenteront de remporter les grands honneurs de la saison régulière en division 1 du football collégial.

Les Cougars feront confiance à Renaud-Dumoulin

C'est finalement Guillaume Renaud-Dumoulin qui obtiendra le départ au poste de quart-arrière vendredi soir, alors que les Cougars du Collège Champlain tenteront de remporter les grands honneurs de la saison régulière en division 1 du football collégial. Les Phénix d'André-Grasset sont les visiteurs pour l'occasion.
Champlain (7-1) a besoin d'une victoire pour terminer au sommet et avoir en prime la semaine de congé qui vient avec ce premier rang, en plus de l'accès direct en demi-finale.
Guillaume Renaud-Dumoulin et Thomas Bolduc se sont séparé le boulot pendant la majorité de la saison.
Encore cette semaine à l'entraînement, le personnel des Cougars a divisé également le nombre de répétitions offertes à chacun afin que l'un des deux se démarque.
Ce n'est que jeudi soir que le personnel d'entraîneurs a décidé d'y aller avec Renaud-Dumoulin.
« Les deux ont eu une bonne semaine d'entraînement; mais en fin de compte, on a décidé de garder la même formule que lors du dernier match contre Limoilou, avec Guillaume en poste », a justifié l'entraîneur-chef Jean-François Joncas.
Cette saison, Renaud-Dumoulin, un produit des Sphynx de l'école secondaire Jacques-Rousseau, a cumulé 1293 verges, avec huit passes de touché contre quatre interceptions. Il a aussi couru sur 131 verges et obtenu trois majeurs.
Quant à Bolduc, il a passé pour 861 verges avec six passes de touché et une seule interception.
« Je n'ai pas le sentiment que ça dérange l'équipe, on a gagné des matchs avec les deux quarts. On est transparent avec eux, on ne fait pas de cachette. »
« J'aime la compréhension du jeu de Guillaume et de ce qu'on fait à l'attaque. Il voit aussi bien ce que la défensive adverse va faire et lui donner comme ouverture. Ce sont des qualités importantes pour un quart. »
Jean-François Joncas n'a pas voulu s'avancer sur l'utilisation ultérieure de ses deux quarts, arguant qu'il préfère les évaluer un match à la fois.
Le match contre Grasset s'amorce à 20 h.