Les Capitales de Québec ont battu les Champions d’Ottawa par la marque de 3-2 au stade Julien-Morin de Coaticook dimanche. Les équipes de la ligue Can-Am avaient fait le déplacement pour aider à amasser des fonds pour le baseball mineur régional.

Les Capitales de Québec donnent un coup de pouce au baseball estrien

Les Capitales de Québec, dirigé par le Sherbrookois Patrick Scalabrini, ont battu les Champions d’Ottawa par la marque de 3-2 dimanche à Coaticook. La partie hors-concours de la ligue Can-Am a permis d’amasser des fonds pour le baseball mineur dans la région.

Près de 300 spectateurs se sont déplacés au stade Julien-Morin pour assister à l’affrontement entre les Capitales et les Champions malgré la fraicheur et les célébrations de la fête des Mères. Ils ont eu la chance de voir en action l’imposant lanceur de six pieds sept pouces Philippe Aumont, qui a lancé sa redoutable balle rapide dans les ligues majeures de 2012 à 2015 avec les Phillies de Philadelphie et qui s’aligne maintenant avec la formation d’Ottawa.

Les trois premières manches de la partie ont été un véritable duel de lanceurs. Aumont et Arik Sikula, des Capitales, ont blanchi les frappeurs des deux équipes. La foule était visiblement impressionnée de voir des balles être lancées avec une telle vélocité. 

Les Champions ont ouvert le pointage en quatrième manche aux dépens du releveur Matt Marsh qui a accordé un simple bon pour un point à Leonardo Reginatto. Les Ottaviens ont ajouté un deuxième point avant la fin de la manche sur un ballon-sacrifice. 

Les Capitales ont répliqué dès leur tour suivant au bâton. Trois frappeurs de suite ont cogné des simples bons pour un point pour permettre à Québec de prendre les devants 3-2. Cette marque a tenu jusqu’à la fin de la neuvième manche, ce qui a donné à David Salgueiro la distinction d’avoir fait marquer le point gagnant.

Scalabrini à la maison

Patrick Scalabrini n’a pas hésité longtemps avant d’accepter de venir jouer une partie hors-concours à Coaticook pour faire rayonner son sport auprès des jeunes de la région. Samedi, ses Capitales avaient affronté les Aigles de Trois-Rivières, en Beauce.

« Quand on m’a approché pour qu’on vienne jouer une partie présaison dans la région, j’ai tout de suite accepté, se rappelle Patrick Scalabrini, qui a remporté sa 500e partie à la barre des Capitales l’année dernière. J’ai à cœur de faire la promotion du baseball dans la région, je sais qu’on a eu un petit creux de vague au niveau des inscriptions, mais ça se replace tranquillement. Le spectacle a été bon, plusieurs anciens des ligues majeures ont lancé aujourd’hui. »

Après avoir vu son équipe gagner le championnat de la Ligue Can-Am en 2017 et s’incliner en finale contre les Mariners de Sussex Country l’année dernière, l’entraineur-chef entrevoit du positif pour la saison à venir.

« On est trois en trois en matchs préparatoires cette année, mais ça ne veut pas dire grand-chose, concède-t-il. On est vieux, mais très jeunes en même temps. On s’attend à ce qu’il y ait quelques erreurs liées à l’apprentissage, mais on a un bon potentiel. Il y a beaucoup de nouveaux visages avec l’équipe, donc c’est dur de faire des prévisions. On sait à quoi s’attendre de nos lanceurs, ils sont très bons. »