Les Cantonniers ont vaincu l’Intrépide de Gatineau 4 à 1 lors du premier match des demi-finales. La troupe de Félix Potvin tentera de faire de même, mardi soir à Magog.

Les Cantos tenteront de demeurer invaincus à domicile

Les Cantonniers de Magog ont déclassé leurs rivaux 26-4 au chapitre des buts marqués en cinq parties à domicile depuis le début des séries de fin de saison de la Ligue midget AAA du Québec. Il va sans dire qu’avec un tel différentiel les Magogois n’ont toujours pas perdu devant leurs partisans dans les séries et ils tenteront de prolonger cette séquence ce soir à l’occasion du second match de leur demi-finale trois de cinq contre l’Intrépide de Gatineau.

L’intrépide a baissé pavillon 4-1 dimanche en ouverture de série. Chez les Cantonniers, l’entraîneur Félix Potvin sait plus que quiconque que l’Intrépide a déjà mis ce revers derrière eux et sera prêt à en découdre avec sa formation mardi soir. « Leur objectif est de venir en voler une à Magog. Ils ne sauteront pas sur la glace la tête entre les deux jambes. Je m’attends à un match serré», prévient Potvin.

Celui-ci ne cherche pas à savoir si l’équipe de l’Outaouais a joué en deçà de ses moyens dimanche. « Cela ne m’appartient pas de juger de leur performance. J’ai déjà passablement de boulot avec mon équipe. Est-ce que nous, on peut élever encore notre jeu? Aucun doute dans mon esprit. Mais en même temps, nous savons que plus on avance dans les séries, plus l’opposition est de taille», soutient le pilote des Cantos.

Robustesse

Chose certaine, l’Intrépide ne déteste pas le jeu robuste, un aspect qu’ils ont peut-être négligé il y a deux jours. Est-ce la vitesse des patineurs magogois qui a déstabilisé les visiteurs?

« Les gars patinent bien, c’est un fait. On sous-estime peut-être notre équipe à ce chapitre. Je ne sais pas. Mais dans les faits, on peut jouer tous les styles. Nous sommes aussi une équipe robuste et ce n’est pas juste de frapper l’adversaire. Nous sommes forts en possession de la rondelle. Nos joueurs protègent bien la rondelle», confie Potvin qui croit que ça peut devenir frustrant à la longue de jouer contre son équipe.

« Parce que nous sommes à la fois robustes et disciplinés et que nous arrivons à éviter le banc des punitions. Ça devient frustrant à la longue pour l’adversaire de constater que tu n’as pas de compagnie pour te rendre au banc des punitions. Les gars ont un bon contrôle de leurs émotions.»

En terminant, mentionnons que Mathys Poulin effectuera un retour au jeu pour les Cantonniers ce soir. Danick Caron, blessé dimanche, s’absentera.