Karl Vaillancourt (26) a attaqué le filet des Flyers de Moncton sans pouvoir déjouer le gardien Daniel Thompson.

Les Cantos remportent leur premier match à Sudbury

SUDBURY (Ont.) - Les Cantonniers n’auront pas le temps de se réjouir trop longtemps. Après avoir défait les Flyers de Moncton 4-1 lundi midi, les Magogois tenteront de vaincre les puissants Young Nationals de Toronto, mardi midi.

Malgré une première période plutôt laborieuse où s’enchainaient les pénalités, l’entraîneur-chef des Cantos rappelle que c’est l’issue du match qui est importante. « On s’attendait à un début de match comme celui-là. Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas joué. Le premier match d’un tel tournoi est toujours difficile. On a voyagé hier (dimanche), il y a beaucoup de changements, dont l’hôtel. Ça a pris un peu de temps à entrer dans notre match », a analysé Potvin après la victoire des siens au Greater Sudbury Community Arena.

« Je ne pense pas qu’on a dominé, poursuit-il. Nous avons passé au travers du match comme nous devions le faire. La première a été difficile, mais plus le match avançait, mieux on jouait. C’est important de continuer sur cette voie ».

Après avoir été déclassés en première période au chapitre des tirs au but, les Cantonniers sont retournés sur la glace avec le couteau entre les dents. À peine deux minutes après la mise en jeu, Charles Beaudoin a déjoué la vigilance du gardien Daniel Thompson, portant la marque 1 à 0 pour les Magogois.

Avec 41 secondes à faire au deuxième engagement, le capitaine Jérémy Rainville a effectué une brillante passe directement dans l’enclave à son coéquipier Simon Pinard, qui a tout simplement glissé la rondelle entre les jambières de Thompson, pour doubler l’avance des siens.

Même s’ils n’avaient pas profité des cinq avantages numériques donnés par les Cantonniers jusque-là dans le match, c’est avec un homme en moins que les Flyers ont réussi à inscrire leur seul but de la partie, en début de troisième période. Profitant d’un rebond chanceux de la bande, Evan Jackson a réduit l’écart à 2 à 1.

Indiscipline

Heureusement pour eux, les six pénalités appelées contre les Cantonniers n’ont pas été coûteuses. « Dans un tournoi comme celui-ci, c’est difficile de s’ajuster, avoue Félix Potvin. Ce sont d’autres officiels. Je ne dis pas qu’ils ont été bons ou mauvais, je dis qu’il faut s’ajuster. On en a pris trop à notre goût, mais en même temps les gars ont fait le travail en désavantage numérique et sont allés chercher un gros but. On n’a pas senti de panique. »

Le son de cloche était le même de la part de Simon Pinard, qui a inscrit un but et a amassé une passe lors de ce premier match à la Coupe Telus. « C’est sûr qu’on veut corriger ça. C’est beaucoup plus facile de jouer à cinq contre cinq ou en avantage numérique. Jouer avec un homme en moins, ça brise le momentum qu’on crée », a affirmé le Magogois.

Les Cantonniers ont rapidement répliqué au but de Jackson, ramenant leur avance à deux buts une minute plus tard. En avantage numérique, Jérémy Rainville, situé dans le coin de la patinoire, a repéré Patrick Guay, qui n’a eu qu’à pousser dans une cage laissée déserte par le gardien des Flyers.

Les Cantonniers ont aussi profité de leur désavantage numérique. Après avoir contourné le but, Simon Pinard a repéré Gabriel Fontaine, bien placé devant le filet, qui a inscrit le but assommoir. Il s’agissait d’un 21e but en désavantage numérique cette saison pour la troupe de Félix Potvin.

Qu’est-ce qui doit être amélioré pour la prochaine partie? « Il n’y a pas grand-chose à changer dans notre manière de jouer, mais il faut être meilleurs sur l’exécution, sur l’éthique de travail et il faut être un petit plus concentré », résume Potvin.