Les Gaulois n'ont jamais tiré de l'arrière dans leur série contre les Cantonniers jusqu'à maintenant.

Les Cantos en péril

Rien ne va plus pour les Cantonniers de Magog! Les protégés de Félix Potvin ont déjà le dos au mur contre les Gaulois d'Antoine-Girouard, qui ont inscrit une deuxième victoire d'affilée sur la patinoire des Magogois en l'emportant 3-2 en première période de prolongation vendredi.
ette série huitième de finale trois de cinq se transportera au stade LP Gaucher de St-Hyacinthe dimanche où les Gaulois tenteront de balayer les Cantonniers dans cette série qui prend une tournure inattendue.
Les deux équipes n'ont pas veillé tard en prolongation alors que Tim Hallé, un joueur affilié, a mis fin au suspense en déjouant Rémi Poirier à 2 minutes 44 secondes de l'engagement supplémentaire après un dégagement refusé aux Cantonniers.
Avec huit secondes à faire au troisième tiers, Justin Bergeron avait jeté l'hystérie chez les partisans des Cantonniers en provoquant l'égalité alors que les siens jouaient à six contre quatre. Les Cantonniers avaient aussi trouvé le fond du filet en fin de deuxième période par l'entremise d'Isaak Châteauneuf.
Sean Larochelle et Micky Dunberry se sont partagé les deux premiers buts des visiteurs qui n'ont jamais tiré de l'arrière depuis le début de cette série.
Les adolescents de Félix Potvin ont dominé 29-21 dans les tirs au but, mais comme ils l'avaient fait la veille, ils ont été très peu menaçants pour le cerbère des gagnants, Jonathan Lemieux, si on fait exception des dernières minutes de la troisième période.
Des questions
Il va sans dire que c'était relativement calme dans le vestiaire des Cantonniers. Dans son bureau, Félix Potvin s'interrogeait et contrairement à son habitude, il ne s'est pas gêné pour pointer tous les joueurs en uniforme, sauf un, le vétéran défenseur Isaak Châteauneuf.
« Isaak est le seul qui a tout laissé sur la glace et il a aussi disputé tout un match. Mais est-ce normal qu'il soit le seul à prendre le taureau par les cornes? C'est incroyable qu'on débute un match de série devant nos partisans de façon aussi effroyable. C'était gênant en première période », a mentionné Potvin.
Pour prouver les dires du pilote des Cantonniers, disons que le chiffre des lancers favorisait les visiteurs 9-1 après 15 minutes de jeu en première période. C'était laid.
Le mentor des Cantonniers cherche ses leaders.
« Il n'y a pas d'étincelle qui se produit et on dirait que tous les joueurs se regardent pour voir qui va se lever et sonner la charge. Est-ce la pression des séries qui étouffe nos gars? Chose certaine, ça va maintenant au-delà des X et des O au tableau et de l'exécution. C'est le temps pour les joueurs de nous montrer ce qu'ils ont dans le ventre. »
Il ne faut surtout pas dire à Potvin que les siens auraient mérité un meilleur sort après avoir poussé les deux équipes en supplémentaire. « L'équipe qui mérite d'être en avant dans la série, ce sont les Gaulois. Rien ne sert de jouer à l'autruche. Ils utilisent leur vitesse et sont surtout beaucoup plus affamés. Et on peut dire qu'ils appliquent le plan de match de leur entraîneur », a-t-il laissé savoir.
En panne sèche
Lorsqu'il a cédé sur un tir d'Isaak Châteauneuf, Jonathan Lemieux venait de blanchir les Cantonniers pendant plus de 98 minutes depuis le début de la série. Qui plus est, les attaquants des Cantonniers n'ont toujours pas trouvé le fond du filet dans cette série. Un véritable cauchemar.
/////
Vous pouvez déjà mettre le nom du jeune Elliot Desnoyers, 14 ans seulement, parmi les meilleurs espoirs de la Ligue midget AAA du Québec la saison prochaine. À cinq pieds 10 pouces et pesant 170 livres, le dynamique et rapide attaquant des Gaulois a déjà le physique de l'emploi à son jeune âge.
/////
On est très loin de la rivalité d'antan entre les Cantonniers et les Gaulois à l'époque des entraîneurs Martin Bernard et Mario Pouliot. Ces deux-là n'étaient pas capables de se sentir et ça se reflétait dans le feu de l'action. C'est beaucoup plus calme en 2017.
/////
Si on tient compte maintenant du dernier match du calendrier régulier, ça fait trois parties de suite que les Cantonniers jouent du hockey de rattrapage. Une lacune à corriger.
/////
Il n'y a que les Forestiers d'Amos et les Cantonniers qui font déjà face à l'élimination après les deux premières joutes de chacune des séries. Dans le cas des Forestiers, bons derniers au classement, ça s'explique contre le puissant Blizzard du Séminaire St-François, mais pour ce qui est des Magogois, leur déconfiture actuelle est pour le moins embarrassante.
/////
C'est plutôt rare qu'on assiste à ça dans le midget AAA, mais les Gaulois n'hésitent pas à déblayer leur territoire quand ils ont les devants en troisième période. Pas très excitant, mais efficace, du moins jusqu'ici.
/////
On peut dire que le jeune portier de 15 ans des Cantonniers Rémi Poirier des Cantonniers apprend à la dure durant l'absence de Jacob Delorme. Cependant, il serait injuste de le blâmer pour les deux défaites des Cantonniers. Félix Potvin est assez clair sur ce point.