Rémi Delafontaine a récolté son troisième blanchissage de la campagne, un sommet dans la ligue.

Les Cantonniers voyagent et gagnent

Les Cantonniers de Magog ne donnaient pas l’allure d’une équipe qui venait de passer plus de 10 heures en autocar lorsqu’ils ont sauté sur la glace du Complexe sportif Desjardins à Amos pour se frotter aux Forestiers. Les Magogois ont frappé à la vitesse de l’éclair en marquant tous leurs buts dès la période initiale pour blanchir les Forestiers 3-0.

Mathys Poulin, le capitaine Félix Paquet pendant une attaque massive, et Zackary Michaud se sont partagé les trois buts des Magogois dans cette victoire qui leur permet d’accroître à sept points leur avance sur le Rousseau Royal de Laval-Montréal et le Blizzard du Séminaire Saint-François au premier rang du classement général. À son retour avec les Cantonniers, Tristan Roy a amassé une mention d’assistance.

Même s’ils n’ont pas été en mesure de s’inscrire à la marque dans les 40 dernières minutes, les Cantonniers ont complètement dominé la partie comme en fait foi le chiffre des lancers 46-14 en leur faveur. Au deuxième tiers, le gardien Rémi Delafontaine a eu à bloquer seulement deux rondelles. Le cerbère de 15 ans a récolté son troisième blanchissage de la campagne, un sommet dans la ligue.

Effort collectif

Félix Potvin résumait la performance des siens en deux mots : effort collectif. « Honnêtement, j’ai rarement vu quatre trios connaître un match de la sorte tous en même temps. Les quatre trios n’ont pas participé au pointage, mais ils ont tous eu leurs chances de marquer. Ils ont gardé les choses simples en tirant au but et en allant chercher les rondelles libres. Nos six défenseurs, à l’instar de notre gardien Rémi, ont été parfaits. »

Les deux équipes auront peu de temps pour penser à leur prochain plan de match puisqu’elles croiseront le fer à nouveau à 13 h 30 dimanche. Si les Cantonniers ne changeront rien à leur préparation, il y a fort à parier que les Forestiers voudront refaire leurs devoirs.

« Il ne faudra pas s’endormir sur cette victoire, prévient Félix Potvin. Mais en toute honnêteté, je n’ai aucune raison de croire que les gars ne se prépareront pas aussi bien qu’ils l’ont fait pour le premier match du programme double. On a parlé toute la semaine de nos deux parties contre les Forestiers. C’est le genre d’équipe qui ne se laisse pas abattre facilement par une défaite et qui se relève rapidement. Ils seront certainement plus alertes pour débuter la partie. De notre côté, je sens que les joueurs sont gourmands, qu’ils veulent emmagasiner les victoires, bien jouer à chaque partie. »