Les Cantonniers vont «continuer de se battre»

Les Grenadiers de Châteauguay pousseront-ils l'audace jusqu'à éliminer les Cantonniers de Magog devant leurs propres partisans? C'est ce qui risque de se produire ce vendredi soir à l'aréna de Magog alors que Châteauguay s'amène en ville avec une avance de 3-1 dans cette demi-finale quatre de sept.
Cependant, la formation magogoise est loin d'être désemparée malgré la situation précaire dans laquelle elle se trouve. « Nous aurions aimé revenir à Magog avec la série égale 2-2. Ce n'est pas à défaut de ne pas avoir essayé, mais Châteauguay a été plus opportuniste. On a dominé dans les lancers et je suis convaincu que nous avons été en possession de la rondelle plus longtemps qu'eux. Mais tout ça ne compte pas quand tu perds. On ne lâchera pas et on va continuer de se battre. Nous n'avons plus rien à perdre et on va jouer en se disant que nous sommes devant notre plus gros défi de la saison. On va s'amuser et tenter d'atteindre notre objectif un match à la fois », a révélé le vétéran défenseur William Plante.
Le hockeyeur de Magog n'entend pas non plus subir l'affront de l'élimination à la maison, devant les siens. « Ça non, de renchérir Plante. Nous sommes dans le trouble à cause de nos deux défaites sur notre glace. C'est le temps de stopper l'hémorragie. »
Potvin rassurant
Même son de cloche chez l'entraîneur Félix Potvin qui estime que les siens, hormis quelques passages à vide, ont joué suffisamment bien et auraient mérité un meilleur sort. « C'est certain qu'il y a des petits détails à corriger, mais nous sommes loin de ressembler à une équipe qui se cherche. Il faut simplement capitaliser et ça aidera si on joue avec un peu plus de hargne autour de leur filet », a commenté le mentor magogois qui est aussi revenu sur les débuts de partie plutôt difficiles de son équipe.
« Ce n'est pas normal de débuter nos parties sur les talons. On donne confiance à nos adversaires en les laissant prendre le contrôle du match. Heureusement, ça ne dure pas trop longtemps, mais tout de même assez pour tirer de l'arrière dans le pointage. Dans les séries, c'est impardonnable. »
Par ailleurs, c'est Xavier Potvin qui sera envoyé dans la mêlée pour se mesurer aux Grenadiers puisque Pier-Luc Bouchard a bel et bien subi une légère commotion cérébrale mercredi à Châteauguay. « Il s'en est bien sorti dans les circonstances, mais on va agir avec prudence avec lui », a laissé savoir Félix Potvin.