Au son de la sirène, les joueurs des Cantonniers ont sauté de joie autant que de soulagement. La troupe de Félix Potvin pouvait célébrer sa victoire en huitième de finale de la Ligue de hockey midget AAA contre les corriaces joueurs du Blizzard du Séminaire St-François.

Les Cantonniers viennent difficilement à bout du Blizzard

S'il existe un ange gardien du hockey, il était à l'aréna de Magog hier lors du match décisif de la série huitième de finale entre les Cantonniers et le Séminaire St-François. Et fort possiblement qu'il veillait sur les adolescents de Félix Potvin qui ont enfilé deux buts dans les sept dernières minutes du troisième engagement pour disposer de leurs coriaces adversaires de la région de Québec par la marque de 2-1.
Les Cantonniers ont donc eu besoin du maximum de cinq parties pour éliminer le Blizzard une deuxième fois en trois ans. Samedi soir, faisant face à l'élimination, les Magogois avaient sauvé leur peau en triomphant 3-2 au domicile du Blizzard.
Dimanche, devant plus de 700 spectateurs, c'est Félix Meunier qui a fait bondir les gens de leur siège en marquant le but gagnant durant une attaque massive avec 94 secondes à égrainer au cadran indicateur. Le vétéran Meunier ne pouvait choisir un meilleur moment pour briser la glace dans cette série.
Un peu plus de cinq minutes avant le but gagnant de Meunier, Antoine Demers avait libéré ses coéquipiers d'une tonne de pression en faisant 1-1 en marquant d'un tir du revers.
Deux buts sur cinq tirs
Ces deux buts ont été marqués à l'aide de cinq tirs seulement en troisième période. Au deuxième tiers, les Cantonniers avaient été limités à deux maigres tirs, ce qui en dit long sur l'excellence du jeu défensif des visiteurs qui se repliaient constamment à cinq derrière leur ligne bleue pour empêcher les Cantonniers d'entrer dans leur territoire.
Le Blizzard a souvent frustré la formation dans cette série en prenant les devants dans la rencontre et en fermant le jeu le reste du match. Ça augurait donc mal pour les Cantonniers lorsque Marc-André Guy a déjoué Alex D'Orio dès la troisième minute de jeu de la partie. Un but qui n'a laissé aucune chance à D'Orio, un des grands responsables du retour des Cantonniers dans cette série.
Samedi soir, D'Orio avait été mitraillé de 17 rondelles dans la seule troisième période et avait été le grand artisan de la victoire des Magogois. Dimanche, D'Orio a privé les visiteurs de deux ou trois buts certains en étirant la jambière à la dernière seconde, surtout en deuxième période. On peut imaginer qu'une priorité de deux buts du Blizzard aurait été suffisante pour repartir avec la victoire.
Grande déception
La déception était grande du côté des perdants et pour cause, car le Blizzard a réellement donné la frousse à la troupe de Félix Potvin avec son style soporifique mais fort efficace. Cependant, on peut dire le pilote Bryan Lizotte a joué d'audace en troisième période en prenant son deuxième et dernier temps d'arrêt avec une avance de 1-0 et encore plus de huit minutes à jouer. Les Cantonniers ont plutôt répliqué avec deux buts et dans la dernière minute, alors que son équipe a profité de plusieurs mises en jeu dans la zone magogoise, Lizotte ne pouvait plus rappeler ses joueurs au banc pour discuter stratégie. Et Félix Potvin ne lui a pas procuré cette chance en refusant d'utiliser son dernier temps d'arrêt.
Une belle bataille sur la glace et derrière le banc qui vient de prendre fin. Les Cantonniers affronteront maintenant les Grenadiers de Châteauguay en quart de finale. La série commencera jeudi à Châteauguay.