Félix Potvin a reconnu que certains joueurs étaient partis de loin et avaient mérité leur place à la sueur de leur front.

Les Cantonniers vieillissent

Pour une des rares fois de leur histoire, les Cantonniers de Magog miseront moins sur la jeunesse pour leur 41e saison dans la Ligue midget AAA du Québec alors que les joueurs de 16 ans formeront 75 pour cent de l’alignement.

Du groupe de joueurs nés en 2003, on retrouve les vétérans Félix Paquet et Justin Bergeron à la ligne bleue, ainsi que les attaquants Mathys Poulin, Zackary Michaud, Julien Bourget et Mathis Zakorzermy. Ce dernier évoluait avec les Gaulois de St-Hyacinthe la saison dernière.

Les seuls Estriens de 15 ans qui ont percé l’alignement des Cantonniers sont les cerbères Rémi Delafontaine et Loic Morin, le défenseur Carl-Étienne Michel, actuellement sur la liste des blessés, ainsi que les attaquants Julien Paillé et Mathis Dufour. Michel et Dufour sont des produits locaux de Magog.

À noter qu’un dernier repêchage spécial se tiendra mardi. Toutes les équipes de la ligue, incluant les Cantonniers, jetteront alors un coup d’œil sur les joueurs retranchés dans les camps de la LHJMQ. Ce repêchage change rarement les plans des entraîneurs à moins de trouver la perle rare. Historiquement, à peine quelques équipes bougent et réclament un joueur, sans plus. Si cela devait se produire chez les Cantonniers, un joueur devra céder sa place, car la formation magogoise a déjà atteint son maximum de 20 joueurs.

Des surprises

Félix Potvin a reconnu que certains joueurs étaient partis de loin et avaient mérité leur place à la sueur de leur front. « Un gars comme Thierry Bernier, on ignorait tout de lui quand le camp a débuté il y a deux semaines. Il avait tout à prouver. Il a joué avec confiance et ne s’est jamais écroulé devant la pression. Olivier Lamothe, malgré son petit gabarit, en est un autre qui nous a forcé la main. Je pourrais aussi avancer les noms de Mathieu Fortin et Julien Paillé. Ils ne sont pas là parce que d’autres joueurs ont déçu. Ils étaient prêts. Ils ont gagné leur place. On répète chaque année qu’il y a des places à gagner », a mentionné le pilote des Cantos.

Celui-ci a commenté de la façon suivante la répartition des joueurs de 15 et 16 ans (aucun de 17 ans) dans son alignement pour la prochaine campagne. « On y va avec le talent, l’attitude des joueurs, leur caractère, la volonté de porter ce chandail avec fierté. À la fin on regarde l’âge des joueurs. C’est un hasard si cette année on comptera si peu de 15 ans dans notre alignement », fait valoir Potvin.

Mentionnons en terminant que plusieurs autres Estriens, retranchés au camp des Cantonniers, risquent de jouer ailleurs dans la ligue. Plusieurs d’entre eux ont été réclamés par d’autres formations et les prochaines heures nous fixeront sur l’identité de ceux qui demeureront dans le circuit midget AAA.

Depuis deux ans, le territoire de l’Estrie est celui qui fournit le plus de joueurs dans la Ligue midget AAA du Québec. L’histoire semble vouloir se répéter.