Déjà le meilleur buteur du tournoi printanier de la LHMAAAQ, Alexandre Doucet a ajouté trois buts dans la victoire des Cantonniers, dimanche. Sur cette séquence, Doucet enfile son deuxième filet du match.

Les Cantonniers terrassent les Lions

Les Lions du Lac St-Louis ont été frappés de plein fouet une fois de plus par l’ouragan Alexandre Doucet. Impossible de s’en sauver. L’attaquant des Cantonniers de Magog a poursuivi sur sa lancée avec un tour du chapeau dans une victoire de 6-3 de la troupe de Félix Potvin qui prend par le fait même une avance de 2-0 dans la série finale quatre de sept de la Ligue midget AAA du Québec.

Lors de la première joute de la finale vendredi, les Lions sont arrivés avec plus d’une heure de retard en raison d’un bris à leur autocar. Débarqués à temps dimanche, gageons qu’ils auraient préféré se perdre en chemin plutôt qu’avoir à affronter la tornade Alexandre Doucet. Le prolifique buteur des champions en titre, qui totalise déjà 18 buts en 13 parties de séries, a marqué un but par période, dont celui qui a brisé une égalité de 3-3 dès la troisième minute de la troisième période. Tristan Roy venait tout juste de frapper le poteau et fonçant au filet défendu par Devon Levi, Doucet a sauté sur le retour pour inscrire ce qui devait s’avérer le but qui a fait la différence. Quelques secondes plus tôt, Olivier Adam avait littéralement volé un but aux Lions lors d’un surnombre. C’est sur la relance de l’attaque que Doucet a fait mouche.

Justin Robidas, sur une magnifique passe de Kaylen Gauthier qui l’a aperçu du coin de l’œil, et Zachary Barabé, dans un filet désert, ont ajouté les deux autres buts des Cantos dans ce troisième vingt. Tristan Roy, qui a aussi amassé deux aides, a été l’autre marqueur des Magogois. Que dire aussi du capitaine Jacob Dion qui a terminé sa journée de travail en orchestrant quatre des six buts des siens. Du grand Dion!

Les Cantonniers ont eu le meilleur 41-24 dans les lancers.

40 minutes exaltantes

Les 1369 spectateurs entassés à l’aréna de Magog ont eu droit à une avalanche de buts dans les 40 dernières minutes de jeu. Huit des neuf buts de la partie ont été marqués dans les deux dernières périodes. Les Lions avaient provoqué l’égalité 3-3 tard au second engagement. Au lieu de fouetter les visiteurs, ce but a eu l’effet contraire et ce sont les Cantonniers qui ont creusé la tombe de leurs rivaux avec leur poussée de trois buts dans les 20 dernières minutes de jeu.

« Les gars ont su se lever et gagner cette troisième période alors que nous étions au coude à coude après 40 minutes. On a attaqué leur but, on a bien défendu le nôtre. Les gars avaient encore du carburant dans le réservoir », a commenté Félix Potvin qui se réjouissait aussi de la tenue de ses unités spéciales. 

Avec trois autres buts avec l’avantage d’un homme, les Cantonniers sont cinq en 10 en avantage numérique depuis le début de la finale. Dans les séries, leur taux de réussite s’élève à 36 pour cent. Gigantesque!

Doucet, Dion, Ntakarutimana

Alexandre Doucet ne dérougit pas, mais il refuse de pavoiser. « Je suis bien alimenté par mes coéquipiers. Je complète ce qu’ils préparent pour moi. Ce qui me plaît dans cette victoire, c’est notre performance en troisième période. Nous ne leur avons laissé aucune chance », a-t-il mentionné.

De la façon qu’il a disputé cette partie, Jacob Dion n’avait vraiment pas le goût de voir les Lions se sauver avec la victoire. « On les a épuisés en troisième période. On a appris de la partie précédente. On a fini le match en contrôle. Il faut continuer. Les Lions ne sont pas morts », insiste le capitaine des Cantos.

Piaget Ntakarutimana fait partie des nombreux héros obscurs qui se retrouvent chez les Cantonniers. « On sait comment jouer les Lions. La patience est de mise contre eux. Ils ont du talent à revendre. Pas facile de les tenir en échec pendant 60 minutes. C’est ce que j’essaie de faire », souligne Ntakarutimana.

Le troisième match sera disputé mercredi à Dollard-des-Ormeaux.