Les Cantonniers ont été parfaits avec un joueur au cachot en sept désavantages numériques, dont un cinq contre trois.

Les Cantonniers retrouvent la victoire

Malgré quelques fausses notes, les Cantonniers de Magog ont renoué avec la victoire devant leurs partisans en disposant des Chevaliers de Lévis par la marque de 4-3. Les troupiers de Félix Potvin ont ainsi mis fin à une courte série de deux défaites.

Heureusement pour eux, les Magogois avaient accordé leurs instruments à temps pour la troisième période où ils ont connu leurs meilleurs moments pour se sauver avec la victoire.

Même s’ils étaient parvenus à prendre les devants 2-1 à la période médiane grâce aux buts de Gabriel Fontaine et Zachary Cadorette, les Cantonniers ont été complètement déclassés dans cet engagement comme en fait foi le chiffre des lancers 19-9 en faveur des visiteurs. 

Rémi Poirier a toutefois frustré les Chevaliers à plus d’une reprise dans cette période pour permettre aux siens de respirer et surtout de retourner au vestiaire avec une maigre priorité d’un but. Au total, Poirier a bloqué 34 tirs. Les Cantonniers ont répliqué avec 21 lancers.

« Rémi a définitivement joué un rôle de premier plan dans cette victoire, surtout en deuxième période. Les gars lui doivent une fière chandelle », a révélé Félix Potvin.

En plus des prouesses de Poirier, le rapide Gabriel Fontaine a aussi marqué un but très important pour les siens en provoquant l’égalité 1-1 alors qu’un coéquipier purgeait une pénalité.

Ce but a semblé fouetter les locaux et quelques minutes plus tard ce fut au tour de Zachary Cadorette de s’inscrire à la marque.

Au dernier tiers, Jérémy Rainville, Patrick Guay et Simon Pinard ont pris les choses en main pour les Cantonniers. Les deux premiers en ajoutant un but et une passe, tandis que Pinard a récolté deux passes.

« Je ne cacherai pas que je m’attendais à ce que nos vétérans sonnent la charge après la première période. Ils ont répondu », a fait valoir le pilote des Cantos.

Unités spéciales
Les unités spéciales ont été un autre facteur important de cette septième victoire de la saison des Cantonniers en neuf parties. En plus de trouver le fond du filet à deux reprises en seulement quatre avantages numériques, les Cantonniers ont été parfaits avec un joueur en cachot en sept désavantages numériques, dont un cinq contre trois.

« C’est plaisant de voir les unités spéciales fonctionner à plein régime comme ce soir (hier), mais à cinq contre cinq c’est un peu plus difficile. En début de partie on se comportait comme un club sans confiance. La victoire va faire du bien à tout le monde », prétend Potvin qui enverra son équipe de nouveau dans la mêlée à 13 h 30 aujourd’hui à l’aréna de Magog contre un adversaire reposé et redoutable de leur section, les Grenadiers de Châteauguay.