Félix Lauzon

Les Cantonniers respirent mieux

Les Cantonniers de Magog ne sont pas encore sortis du bois, mais ils respirent un peu mieux ce matin suite à une éclatante victoire de 6-4 enregistrée mardi soir dans le château fort des Grenadiers de Châteauguay.
Les adolescents de Félix Potvin inscrivent ainsi une première victoire au tableau après avoir subi deux défaites à Magog en fin de semaine dernière. Le quatrième match de cette demi-finale quatre de sept sera présenté dès ce mercredi soir, toujours au domicile des Grenadiers.
Les Cantonniers n'ont jamais tiré de l'arrière mardi, mais ils ont eu chaud à quelques reprises, notamment au début du troisième vingt lorsque les Grenadiers ont ramené les deux équipes à la case départ après avoir laissé Magog prendre les devants 3-1.
Une troisième période un peu folle alors que la lumière rouge s'est allumée à cinq reprises. C'est Charles-Anthony Poulin qui a eu la distinction d'enfiler le but vainqueur dans la 18e minute de jeu. Les Grenadiers venaient tout juste d'écouler avec succès une punition mineure quelques secondes plus tôt.
Félix Lauzon, sélectionné première étoile de la rencontre, a inscrit le but d'assurance à 19: 38 dans un filet désert. Charles Marcoux, Hugo Roy, Gabriel Fontaine et Joachim Vachon ont complété pour les gagnants.
Xavier Potvin a brillé devant sa forteresse, particulièrement à la période médiane lorsque Châteauguay a bourdonné dans la zone magogoise avec 15 lancers. Au total, Potvin a fait face à 34 rondelles. Les Cantonniers ont répliqué avec 41 lancers, dont 20 à la période initiale.
Le respect
On ne pourra pas accuser les Cantonniers d'être des lâcheurs. « Ça, je le savais. On a gagné, mais nous sommes encore capables d'élever notre jeu. Toute la saison nous avons été en mesure de bien gérer les priorités qu'on se donnait au tableau indicateur. C'est un peu plus ardu dans cette série, car on respecte trop Châteauguay. Oui, il faut les respecter pour ce qu'ils sont, mais nous pouvons imposer davantage notre rythme. Ce soir (hier), ce fut un match où le fameux momentum changeait constamment de camp. À la fin, il était sur notre bord et c'est ce qui fait que nous avons eu le dernier mot. Il faut démontrer plus de constance », commente Potvin.
« On vient juste de se remettre dans la série. C'est un cliché, mais le prochain match est le plus important », annonce Potvin.