À partir du second engagement, les Macs de Halifax ont eu de la difficulté à suivre le rythme imposé par les Cantonniers de Magog. Ici, Piaget Ntakarutimana (23) contrôle la rondelle sur le bord de la bande devant le défenseur Hunter Benoit des Macs.

Les Cantonniers ne perdent pas de temps

THUNDER BAY – Les Cantonniers de Magog ne veulent pas perdre de temps pour se qualifier pour la ronde demi-finale de la Coupe Telus. Mardi, ils ont ainsi inscrit une deuxième victoire d’affilée en moins de 24 heures en disposant des champions de la région Atlantique, les Macs de Halifax, par le pointage de 3-1 au Fort William Gardens de Thunder Bay.

Les deux équipes avaient connu la victoire en lever de rideau lundi. Les Cantonniers, grâce à une poussée de deux buts à la période médiane, sont demeurés sur la voie du succès grâce à ce triomphe arraché plus difficilement que la veille.

À lire aussi: Le Cantonnier malheureux

Après avoir donné du fil à retordre aux Magogois en deuxième moitié du premier vingt, les Macs ont peiné à suivre le rythme infernal imposé par les adolescents de Félix Potvin à compter de la période médiane.

Lors de cette deuxième période, Alexandre Doucet, sur un jeu de puissance, et Justin Robidas ont touché la cible pour procurer les devants 3-1 aux Cantonniers. En première période, Isaac Belliveau avait été le premier à noircir la feuille de pointage, lui aussi alors que les Magogois déployaient leur attaque à cinq. Qui plus est, sur le but de Robidas, une punition avait été annoncée aux Macs et Olivier Adam avait été remplacé par une sixième attaquant. Sur la même séquence, le jeune Zackary Michaud a complètement éliminé un joueur adverse avec une solide mise en échec. Michaud se comporte comme un vétéran depuis le début du tournoi.

 Au dernier engagement, les Macs étaient déterminés à renverser la vapeur, mais les Cantonniers ne leur ont accordé aucune chance, les empêchant de s’installer confortablement dans leur territoire. Rarement en possession de la rondelle, les Macs ont été limités à deux maigres lancers au but dans cet engagement. Les Cantonniers jouaient avec conviction et ils auraient pu aussi ajouter à leur avance. Alexandre Doucet a notamment frappé le poteau. Ce même Doucet s’était vu refuser un but dès le début de la rencontre.

 Au chapitre des lancers, avantage 35-28 pour les Cantonniers.

Pas par pas

 Félix Potvin savourait la victoire calmement. « Le prochain match sera le plus important. On va se répéter après chaque joute. Au moins, on s’installe dans le haut du classement et on ne pourchasse personne pour le moment. Je préfère être dans cette position. C’est toujours plus difficile de courir après des équipes », prétend le pilote des Cantos.

 « On termine bien nos parties, mais on doit connaître de meilleurs départs. Nous avons supposément ici les six meilleures équipes midget AAA au pays. Elles sont toutes venues pour gagner. Nous n’avons pas le choix de hausser notre jeu à chaque rencontre. On ne peut même pas se permettre de faire du surplace. Un pas à la fois, mais il faut avancer », de renchérir Potvin.

 Sélectionné joueur du match, le défenseur Isaac Belliveau parlait d’un autre gros effort collectif. « On a une équipe bâtie pour tous les styles. On joue avec confiance, tout en sachant que nous pouvons trébucher facilement si on s’éloigne de notre style de jeu et notre plan de match. On doit travailler actuellement nos débuts de partie. On peut faire mieux », assure Belliveau qui a déjà quatre points depuis le début du tournoi.

 Pas très loin, Alexandre Doucet, auteur du but vainqueur, vantait les mérites de Belliveau. « Il sait où je me cache sur la glace. Il me refile la rondelle toujours au bon moment. Tout ce qui me reste à faire est de tirer au but », confie Doucet qui n’avait pas aimé sa performance lors de la victoire de l’équipe la veille.

 « Je n’avais pas beaucoup joué en deuxième période lundi en raison de nos nombreuses punitions. J’avais de la difficulté à trouver le bon tempo. Je voulais me reprendre contre Halifax. J’y suis parvenu, mais moi aussi je suis conscient que nous ne sommes pas encore à notre meilleur. Ce serait une erreur de regarder nos deux victoires et de se contenter de si peu. »

 Les Buffaloes de Calgary seront sur la route des Cantonniers mercredi à 12 heures.