Le dernier chapitre joué devant un millier de spectateurs à l'aréna de Magog avait toutes les allures d'un thriller digne des plus grands scénarios alors que les Cantonniers ont effacé un retard de 0-3 dans les 30 dernières minutes de jeu.

Les Cantonniers ferment les livres

Les Cantonniers de Magog ont fermé les livres rapidement dans leur série quart de finale trois de cinq les opposant aux Grenadiers de Châteauguay. Le dernier chapitre aura mis en vedette l'attaquant Antoine Demers et le gardien Justin Blanchette, venu en relève d'Alex D'Orio, qui auront été les principaux artisans de cette victoire de 4-3 qui propulse la formation magogoise dans le carré d'as de la Ligue midget AAA du Québec.
Les Cantonniers mettent fin au rêve des Grenadiers qui visaient un triplé après avoir tout balayé sur leur passage dans les séries 2014 et 2015.
Le dernier chapitre joué devant un millier de spectateurs à l'aréna de Magog avait toutes les allures d'un thriller digne des plus grands scénarios alors que les adolescents de Félix Potvin ont effacé un retard de 0-3 dans les 30 dernières minutes de jeu.
Refusant de baisser les bras, les Cantonniers se sont résolument mis à la tâche quand Alex D'Orio a été chassé du match après le troisième but des visiteurs.
37 secondes plus tard, Tristan Kleine Fournier inscrivait le premier but des Magogois, suivi de celui de Tristan Gagnon, lors d'une attaque massive, moins de cinq minutes plus tard.
Tous les espoirs étaient permis au troisième tiers pour les Cantonniers et leurs partisans. Antoine Demers a volé le spectacle à lui seul en inscrivant tout d'abord le but qui ramenait les deux équipes à la case départ dans la sixième minute de jeu.
Juste auparavant, les Grenadiers avaient frappé deux fois le poteau des buts de Blanchette qui a été parfait sur les 13 tirs qu'il a reçus. Demers n'avait pas encore dit son dernier mot et il est revenu à la charge avec le but gagnant à 19 minutes 24 secondes du dernier vingt alors que les Grenadiers jouaient à court d'un homme. Quelques secondes auparavant, Jakob Breault croyait bien avoir scellé l'issue de la rencontre, mais le gardien Kyle Jessiman, vif comme un chat, l'a littéralement volé avec un arrêt spectaculaire de la mitaine.
La partie s'est terminée dans le tumulte alors que les deux officiels ont distribué 46 minutes de pénalités au son de la sirène.
Des guerriers
Le pilote de la formation magogoise a mis en valeur la force de caractère de ses protégés après la rencontre.
« Ce ne fut pas toujours convaincant, surtout lors des 30 premières minutes de jeu, mais ce sont des guerriers. On dirait que nous sommes nés sous une bonne étoile, mais dans les séries, ça prend des histoires comme on en écrit jusqu'ici pour aller jusqu'au bout », a commenté Félix Potvin.
Il faudra maintenant attendre le dénouement des autres séries quart de finale avant de connaître le prochain adversaire des Cantonniers.