Les Cantonniers égalent la série face aux Lions

Les Cantonniers de Magog avaient eu leur leçon 24 heures plus tôt. Après avoiréchappé la victoire dans les derniers instants de la première partie de la finale quatre de sept,les adolescents de Félix Potvin ont eu le dernier mot samedi soir en l'emportant 2-1 contre lesLions du Lac St-Louis.
La série finale quatre de sept qui se déplace à Dollard des Ormeaux en fin de semaine
prochaine pour les parties 3 et 4 est donc égale 1-1. Les Lions ont donné des sueurs froides
aux Cantonniers et leurs partisans en réduisant l'écart à un but avec un peu plus de sept
minutes à écouler à la troisième période. Jouant avec un peu plus de mordant après avoir brisé
la glace, les Lions ont bourdonné autour de la cage de Justin Blanchette, première étoile de la
rencontre avec 34 arrêts.
Pendant que Blanchette frustrait les visiteurs, Félix Meunier au premier vingt et Tristan
Gagnon à la période médiane ont été les auteurs des deux buts qui ont été suffisants aux
Magogois pour renouer avec la victoire.
Un gardien calme
Blanchette a beau être un gardien de 15 ans seulement qui était le numéro deux derrière le
vétéran Alex D'Orio au début des séries, force est d'admettre qu'il affiche un calme
désarmant devant sa forteresse. «Ce n'est pas évident, surtout en finale, mais je suis bien
concentré et dès que la partie débute je suis dans mon élément. Un gardien sûr de lui est le
meilleur compagnon de travail pour des coéquipiers», a raconté le héros de la partie.
Pour sa part, Tristan Gagnon, qui travaille comme un forcené, a été récompensé avec son but
gagnant. «C'est vrai que je travaille sans relâche. C'est notre recette. J'avoue cependant que
nous n'avons pas connu la fin de partie souhaitée. Nous devrons améliorer cet aspect»,
prétend le hockeyeur de Sherbrooke.
Dans son bureau, l'entraîneur Félix Potvin était bien heureux du résultat. «Les gars ont tout
donné. Faut leur rendre crédit. Cependant, il y a place à amélioration. On a une semaine
devant nous pour débarquer au domicile des Lions encore mieux préparés. À nous maintenant
d'aller leur voler une victoire», a commenté Potvin qui a évidemment rendu hommage à son
«C'est un gardien combatif. On paraît bien dans cette finale alors que les Lions sont encore
en quête d'un premier but en avantage numérique. Justin y est pour beaucoup. Il faut le
reconnaître.»
Dans le vestiaire des perdants, l'entraîneur Jon Goyens espère profiter du retour de son
équipe à la maison pour retrouver une meilleure version des Lions. «Il faut générer plus
d'offensive, comme nous pouvons le faire, mais personne ne croyait que cette finale serait
facile pour une équipe ou l'autre. Chaque pouce sur la glace est difficile à mériter. Le repos
sera salutaire», a-t-il laissé entendre.