Les Cantonniers de Magog ont effectué une dernière sortie publique en défilant dans les rues de Magog pour remercier leurs partisans.

Les Cantonniers acclamés dans les rues de Magog

La dernière page de la 40e et historique saison des Cantonniers de Magog a été tournée. Celle-ci a pris fin comme elle avait débuté : par des célébrations dignes d’une grande organisation et d’une grande équipe. Entre 200 et 300 anciens joueurs des Cantonniers avaient défilé sur la glace à l’occasion de la soirée des retrouvailles lors du premier match de la saison le 31 août 2018. Neuf mois plus, presque jour pour jour, ce fut au tour des joueurs de l’édition 2019-2020 de parader, mais dans les rues de la ville de Magog pour souligner leur autre saison incroyable dans la Ligue midget AAA du Québec et à la Coupe Telus à Thunder Bay, Ontario.

Plusieurs centaines de personnes avaient pris place sur les rues Sherbrooke et Principale Est pour acclamer leurs champions qui règnent en rois et maîtres depuis deux ans. Ils étaient tout autant à l’extérieur de l’aréna de Magog pour un autre bain de foule.

« C’est quand même incroyable de voir ça, a déclaré le capitaine Jacob Dion qui était également du défilé il y a un an. Notre dernier match à Magog remonte à presque deux mois. Ils sont encore au rendez-vous. Les joueurs avaient tous hâte de revoir leurs partisans. Ils nous appuient tellement bien. C’est la moindre des choses de les remercier de cette façon. »

Jakob Dion s’est souvenu des cérémonies du 40e anniversaire lors de l’ouverture locale. « J’avais remarqué qu’il y avait énormément de fierté chez les anciens et que nous étions chanceux de prendre la relève. Je pense qu’ils ont poussé avec nous dans le dernier droit de cette merveilleuse saison. Ils nous ont inspiré quelque part. J’ai pensé à eux dans ce défilé », s’est exprimé Dion

Alain Gilbert, premier capitaine de l’histoire des Cantonniers, et Jakob Dion, capitaine de la 40e édition, ont fait connaissance lors de ce défilé. Dion a aussi réalisé qu’il endossait son chandail numéro 27 pour la dernière fois. « J’aurai des souvenirs à partager de ces deux années toute ma vie. Je ne pourrai jamais oublier mes deux saisons avec les Cantonniers », a-t-il déclaré.

Pour la recrue Tristan Roy, ce défilé n’a fait que confirmer ce qu’il avait observé durant la saison. « Magog, c’est la place idéale pour jouer midget AAA et en plus nous comptons sur les meilleurs partisans. Quand on va à l’extérieur, on voit bien qu’il n’y a pas de meilleur endroit. Nos partisans sont notre 7e joueur. Je suis content de partager ce moment avec eux », mentionne Roy.

Partisan depuis plus de 25 ans, Jacques Thouin ne voulait pas rater ce rendez-vous. « Que nous sommes chanceux d’avoir cette équipe à Magog! Les gens de Magog ne sont pas tous des amateurs de hockey, mais ils savent tous qui sont les Cantonniers. Cela en dit beaucoup sur notre sentiment de fierté de les accueillir chez nous. Quand l’équipe gagne en plus, ça ajoute au plaisir, mais moi, gagne ou perd, je leur reste fidèle », assure Thouin.

Le capitaine, le président, le coach

Alain Gilbert, premier capitaine des Cantonniers lors de la saison 79-80, était présent à l’aréna de Magog pour féliciter les jeunes Cantonniers. « Cantonnier un jour Cantonnier toujours, fait valoir Gilbert. Ces jeunes vont se rappeler toute leur vie leur passage chez les Cantonniers. Je pense aux vétérans qui ont gagné deux fois en autant d’années. C’est déjà difficile de triompher une fois. Ils vont revivre ces moments et les raconter à leurs enfants et petits-enfants. Je me suis toujours fait un devoir de continuer à appuyer les Cantonniers. Cette équipe-là est née et s’éteindra à Magog si cela se produit un jour. C’est l’équipe d’une ville. Jouer midget AAA à Magog ouvre le chemin au monde des adultes. C’est une école de vie. »

Le président Renaud Légaré était évidemment de la fête. « La 39e saison avait été phénoménale. Je ne pensais jamais que la 40e surpasserait la 39e. Notre soirée 40e anniversaire a été l’élément déclencheur et rassembleur pour tout ce qu’on vit depuis neuf mois. On avait 20 bons gars dans l’équipe et ils ont été récompensés. C’est tellement mérité. Ce 40e anniversaire a été un événement en soi. Il y a des consciences qui se sont éveillées. On va annoncer de belles choses prochainement », a confié le président.

Fidèle à son habitude, l’entraîneur Félix Potvin a laissé ses joueurs à l’avant-plan dans ce défilé. « C’est leur journée. Je pense aux gars de dernière année qui finissent ça sur une note positive. Difficile de demander mieux. Cette journée-là ne s’effacera jamais de leur mémoire. Notre championnat a été bâti un jour à la fois », soutient Potvin.