Cette victoire des Cantonniers les propulse en demi-finale contre les Grenadiers de Châteauguay

Les Cantonniers accèdent au carré d’as

Jouer sur la route n’a jamais vraiment été un casse-tête pour les Cantonniers de Magog. Ils l’ont prouvé une fois de plus en fin de semaine en éliminant les Élites de Jonquière sur leur patinoire en vertu de deux victoires en moins de 24 heures.

En l’emportant 5-1 samedi et 5-3 dimanche, les Cantonniers mettent fin à cette série quart de finale trois de cinq en quatre parties. Les deux équipes avaient divisé les deux premières rencontres à Magog, mais les adolescents de Félix Potvin ont fait un maître en mettant les pieds au pays des Bleuets.

Les Magogois affronteront maintenant les Grenadiers de Châteauguay en demi-finale. Cette série quatre de sept se mettra en branle vendredi au domicile des Cantonniers. Les deux équipes se connaissent bien puisqu’elles évoluent toutes les deux dans la section Tacks. Les Cantonniers ont gagné quatre des cinq duels entre ces deux formations cette saison.

Guay tranche

Les Élites ont vendu chèrement leur peau lors de la quatrième partie de cette série. Tirant de l’arrière par deux buts à mi-chemin de la rencontre, les Jonquiérois ont provoqué l’égalité en enfilant deux buts avant de retraiter au vestiaire pour le deuxième entracte.

Les locaux ont ensuite eu la chance d’envoyer leur attaque massive sur la glace pour cinq minutes au début du dernier engagement à la suite d’une pénalité majeure imposée à Jérémy Lapointe. En saison régulière, les Cantonniers ont largement mené au chapitre des buts en infériorité numérique dans la ligue avec 14 réussites dans ces circonstances. Les Magogois ont encore une fois joué le tour à leurs adversaires et cette fois c’est Patrick Guay qui a fait mouche à la suite d’une montée à deux contre un en compagnie de Marshall Lessard. Un but qui a eu l’effet d’une douche froide sur les Élites qui ont été incapables de s’en remettre.

« On a souvent fait mal à l’adversaire avec nos buts en désavantage numérique. Les gars ont bien lu le jeu pour s’emparer de la rondelle et s’échapper à deux contre un. Par contre, si ce but a fait la différence, il ne faudrait pas oublier de souligner le travail de nos joueurs qui ont tué cette punition majeure pendant cinq minutes. On a très bien joué en défensive et comme c’est généralement le cas, les buts ont suivi », a commenté Félix Potvin qui a aussi souligné la tenue irréprochable de son gardien Rémi Poirier.

« Rémi est solide. Il s’installe avec calme dans son demi-cercle et est désarmant pour l’adversaire. Il joue un rôle de premier plan pour nous depuis le début des séries. »

Jeu physique

Les Cantonniers ont sorti une carte cachée lors de leur séjour à Jonquière : du jeu plus robuste qui a pris par surprise les Élites. « Quand ils ont quitté Magog après avoir gagné le deuxième match, j’ai l’impression qu’on nous prenait seulement pour une équipe avec de la finesse. On a ajouté une dose de robustesse à Jonquière. Sans vouloir défoncer les bandes, les gars ont juste effectué un meilleur travail pour compléter leurs mises en échec », a révélé Potvin qui a terminé en louangeant les Élites.

« Ils n’ont jamais diminué l’intensité. Ils ont représenté un adversaire de taille. Un match ultime contre eux ne nous disait rien. »

En vitesse

En plus d’avoir inscrit le filet gagnant, Patrick Guay s’est également fait le complice de trois buts. Le capitaine Jérémy Rainville (2-0), Marshall Lessard (1-2) et Zachary Cadorette (1-0) ont aussi fait scintiller la lumière rouge. Le but de Cadorette est survenu avec une seconde à écouler au cadran en première période. Le robuste Olivier Picard a préparé deux buts.

Patrick Guay a maintenant pris possession du premier rang des compteurs de la ligue dans ces séries avec 15 points, deux de plus que son coéquipier Simon Pinard. Celui-ci domine dans la colonne des buts marqués avec huit.

Affligé par un virus, Mathieu Bergeron n’a pas été en mesure de compléter la partie pour les Cantonniers. Olivier Picard, qui dirige les défenseurs derrière le banc, a dû se débrouiller avec seulement cinq défenseurs pour les 40 dernières minutes.

Les Cantonniers auront droit à une journée de congé lundi. Les protégés de Félix Potvin retourneront à l’entraînement mardi en préparation de leur prochaine série contre les Grenadiers de Châteauguay de l’entraîneur Bruce Richardson. Ceux-ci n’entendent pas à rire depuis le début des séries. Après avoir écarté de leur chemin les Gaulois de Saint-Hyacinthe en trois parties, les Grenadiers viennent de faire subir le même sort au Blizzard du Séminaire St-François. Rappelons que ces derniers étaient les champions en titre du circuit Denis Baillargé. Cette saison, ils avaient aussi terminé tout juste derrière les Cantonniers au classement général.

On assistera à un affrontement entre les Vikings de Saint-Eustache et les Estacades de Trois-Rivières dans l’autre demi-finale. C’est donc dire que deux des quatre demi-finalistes (Magog et Châteauguay) proviennent de la division Tacks.