Alexandre Doucet (47) répète ses exploits match après match depuis le début des séries éliminatoires et mercredi, ses 19e et 20e buts en 14 matchs lui permet d’entrer dans le livre des records de la LHMAAAQ.

Les Cantonniers à un gain du championnat

Les Cantonniers de Magog ne sont plus qu’à une seule victoire d’un deuxième championnat consécutif dans la LHMAAAQ. Mercredi soir à Dollard-des-Ormeaux, Alexandre Doucet a inscrit les deux buts des siens qui ont triomphé 2-1 face aux Lions du Lac-Saint-Louis.

Ainsi, non seulement Magog pourrait remporter la Coupe Jimmy-Ferrari pour une deuxième année de suite, mais l’attaquant Alexandre Doucet s’est taillé une place dans la livre des records de la LHMAAAQ.

L’attaquant a en effet inscrit ses 19e et 20e buts (en 14 matchs) des présentes séries éliminatoires, ce qui lui permet de joindre un club très sélect du circuit Baillargé. Il devient seulement le troisième joueur de l’histoire de la LHMAAAQ à inscrire au moins 20 buts en séries.

Dominic Forget domine la liste, lui qui a marqué 25 buts en 19 matchs avec le Collège Charles-Lemoyne en 1998, et Stéphane Thivierge, qui a marqué 21 buts en 14 matchs en 1982.

« Pour vrai? Je n’étais pas au courant! Ah ouin! Il y a beaucoup de crédit qui revient à mes coéquipiers. Ce soir (mercredi soir), j’ai reçu deux belles passes pour marquer. Des fois je suis chanceux, je me place bien et ça entre », a dit le jeune homme qui a en plus de ses deux buts, a frappé le poteau à une reprise.

« On a disputé un bon match, les Lions sont sortis forts, comme on s’y attendait. Notre avantage numérique marchait moins au début mais on a trouvé le moyen de marquer pour briser la glace et bien garder l’avance. C’est une très grosse victoire, tous les gars ont joué un gros match, notre gardien (Olivier Adam) aussi, il est très solide depuis le début des séries. »

« C’est une très belle évolution, il a beaucoup grandi après la période des Fêtes, cette année. Il joue dans les deux sens, il travaille fort et ça lui rapporte. Je ne veux pas trop parler de sa séquence, car je veux que ça se poursuive! C’est assez incroyable, Alex aime marquer des buts, il aime marquer des buts même à l’entraînement. Il a un don, bien peu de joueurs sont capables de marquer à ce rythme-là », a dit l’entraîneur-chef Félix Potvin.

Cantonniers et Lions se sont étudiés une bonne partie de la première période, avant que les locaux ne prennent l’initiative grâce à un lancer de la pointe de Justin Louette, habilement dévié devant le filet par Alexi Van Houtte Cachero, un but inscrit en fin de période.

Les Lions ont été indisciplinés, en deuxième, mais sans que les Cantonniers ne puissent en profiter.

Cette indiscipline s’est poursuivie en début de troisième. Tout juste avant de lancer son attaque à cinq sur la glace, Félix Potvin a demandé un temps d’arrêt, fait quelques changements, et Alexandre Doucet marquait quelques instants plus tard. Les Cantonniers n’ont plus jamais regardé en arrière.

« C’est le caractère de notre équipe, on savait que ça ne serait pas facile ici. On n’a pas paniqué même s’ils menaient 1-0. Notre désavantage numérique a bien fait dans le match, surtout à six contre cinq en fin de match, les gars se sont sacrifiés pour stopper des tirs », a dit Félix Potvin.

« Notre avantage numérique n’a pas paniqué aussi, et il a marqué un gros but. On a amené Doucet sur le côté droit à la place, comme on le faisait au début des séries. Ça a fait du bien, ce premier but nous a donné beaucoup d’énergie. »

« Nos gars de troisième et de quatrième ligne ont fait une grosse job, ça nous a permis de rouler à quatre trios pendant deux périodes et demie, contrairement à eux qui roulent à deux lignes. On a senti leur énergie baisser en fin de match. »

S’ils ont bien amorcé le match, les Lions n’ont pu maintenir la cadence par la suite.

Leur indiscipline en deuxième, après au moins trois punitions en zone offensive, et en troisième période, aura finalement été fatale.

« La cinquième punition (début troisième) a fait mal. On venait d’écouler une punition, on monte à trois contre deux et on prend un deux minutes derrière le jeu. Honnêtement, les deux équipes n’ont pas joué leur meilleur match des séries. Il y avait de la nervosité, de la pression, de la passion des deux côtés. On était peut-être un peu trop confortable, à un certain moment, en avance 1-0 », a dit l’entraîneur-chef des Lions Jon Goyens.

« On a perdu le momentum en deuxième période. Mais là c’est 3-0 pour eux, et on doit retrouver l’identité qui nous a permis d’accéder à la finale. La job qu’on a fait précédemment, on ne veut pas que ça se termine si vite que ça. On doit jouer avec plus d’intensité et de passion. »

Les deux équipes se retrouvent jeudi soir, toujours à Dollard-des-Ormeaux.

« C’est toujours la dernière victoire qui est la plus difficile à obtenir. On va avoir la même recette que depuis le début des séries. Les gars sont bons pour garder la tête froide dans tous les moments. Les gars savent ce qu’il y a faire, que les Lions vont tout donner », a conclu Félix Potvin.