Les Cantonniers mènent présentement la série 3-0.

Les Cantonniers à un gain de la Coupe Jimmy-Ferrari

Les Cantonniers de Magog n’entendent pas à rire. Se présentant au centre sportif Alphonse-Desjardins de Trois-Rivières où il n’est jamais facile de gagner pour le club visiteur, les troupiers de Félix Potvin ont pris les devants 3-0 dans la finale quatre de sept de la Ligue midget AAA du Québec en vertu d’une victoire de 5-2 sur les Estacades de l’endroit. Les Magogois pourront donc mettre la main sur la Coupe Jimmy-Ferrari dès mercredi à Trois-Rivières lors de la quatrième rencontre de cette finale.

Lors de cette troisième partie disputée devant un peu plus de 900 spectateurs, il a encore une fois fallu attendre à la période médiane avant de voir les deux équipes s’inscrire au pointage. C’est Patrick Guay, première étoile de la rencontre, qui a ouvert la marque dans la cinquième minute de cet engagement. Jouant avec l’avantage de deux joueurs, l’excellent Mavrik Bourque a pris Rémi Poirier en défaut pour ramener les deux équipes à la case départ. Les manifestations de joie chez les Estacades et leurs supporteurs étaient à peine terminées que Simon Pinard, le meilleur buteur des séries, ramenait les Cantonniers en faisant scintiller la lumière rouge à peine 60 secondes plus tard.

Par la suite, on a assisté à une avalanche de buts dans les six dernières minutes de la rencontre alors que les deux équipes se sont échangées quatre buts, dont trois par les Magogois. Les deux derniers buts des Cantonniers ont été réussis dans une cage déserte alors que les Estacades tentaient le tout pour le tout.

Au sommaire, deux porte-couleurs des Cantonniers ont terminé la partie avec trois points, soit Charles Beaudoin (2-1) et Patrick Guay (1-2). Jérémy Rainville et Simon Pinard ont complété, tandis que le défenseur Jacob Dion s’est fait complice de deux buts.

Rémi Poirier a bloqué 19 des 21 rondelles dirigées vers lui. Les adolescents de Félix Potvin ont mis Antoine Lyonnais à l’épreuve à 31 reprises. Mentionnons qu’il s’agissait de la 13e victoire de Rémi Poirier dans ces séries, un nouveau record chez les Cantonniers. L’ancienne marque de 12 avait été établie par Maxime Daigneault en 2000, année du dernier titre des Cantonniers en séries.

La défensive

Tout en se montrant prudent, Félix Potvin a encensé ses protégés, particulièrement les défenseurs. « On continue de marquer des gros buts à des moments opportuns, mais il faut bien reconnaître que nos défenseurs ont encore une fois été formidables. Avec l’expulsion d’Isaac (Belliveau) en deuxième période, on a terminé le match avec cinq défenseurs. Jamais les gars n’ont mordu à l’hameçon sur cette glace à dimension olympique. En plus, ils ont bien orchestré nos sorties de zone. C’est tout à leur honneur », fait valoir Potvin tout en ajoutant que le prochain match ne sera pas de tout repos.

Membre de la brigade défensive des Cantonniers, le Sherbrookois Jacob Dion a encore une fois été un des meilleurs des siens. « Sur une glace olympique, c’est le genre de partie où ça ne prend pas grand-chose pour se mettre dans l’eau chaude. Nous avions été bien préparés et nous ne nous sommes pas compromis le long des bandes. C’est ce que les Estacades espéraient pour profiter de surnombres, mais nous ne sommes pas tombés dans le piège. Lorsque nous sommes tombés à cinq défenseurs, on a juste raccourci nos présences sur la glace. Et puis, le bon côté, c’est que tu n’as pas le temps de te refroidir », a mentionné Dion.