Justin Robidas (25) et les Cantonniers de Magog affrontent leurs plus sérieux adversaires depuis le début de la saison, vendredi soir, les Chevaliers de Lévis.

Les Cantonniers à la recherche de la perfection

Qui des Chevaliers de Lévis ou des Cantonniers de Magog devront mettre un X sur leur étiquette d’équipe parfaite depuis le début de la saison dans la Ligue midget AAA du Québec? Réponse vendredi en milieu de soirée à l’aréna de Magog quand les Cantonniers accueilleront les Chevaliers sur le coup de 19 heures.

Les deux équipes filent le parfait bonheur depuis le début des activités. Des records d’équipe tombent et les honneurs individuels pleuvent. C’est le cas, notamment, de Joshua Roy et Isaac Belliveau, respectivement des Chevaliers et des Cantonniers, qui viennent d’être choisis les joueurs offensif et défensif par excellence du mois de septembre dans la ligue. Pour la dernière semaine d’activités, l’explosif Marshall Lessard des Cantonniers a reçu la distinction du joueur offensif de la semaine dans la ligue.

Sur le plan collectif, tout est à l’avantage de ces deux formations qui totalisent 19 victoires en autant de rencontres, dont 10 par les Chevaliers. Tout est en place donc pour un duel qui est loin d’être banal même si nous sommes seulement au début du mois d’octobre. À vrai dire, on ne se souvient pas d’une confrontation entre deux équipes qui n’avaient toujours pas connu les affres de la défaite en octobre dans la ligue.

Les records

Si les Chevaliers devaient quitter l’aréna de Magog avec une victoire de plus en poche, ils égaleraient la deuxième plus longue séquence de victoires de la ligue en début de saison qui est de 11. Les Gaulois du Collège Antoine-Girouard (maintenant les Gaulois de Saint-Hyacinthe) avaient inscrit 11 victoires d’affilée au début de la campagne 2007-2008.

Si ce sont les troupiers de Félix Potvin qui devaient poursuivre leur série victorieuse, ils égaleraient le record du plus grand nombre de victoires d’affilée de la concession qui s’établit à 10. Un exploit réalisé à deux reprises, soit entre le 19 novembre et le 18xdécembre 1988 et entre le 9 janvier et le 20 février 1994.

Pour en revenir au record de la ligue du plus grand nombre de victoires d’affilée en début de saison, il appartient aux Riverains du Collège Charles-Lemoyne avec 16 entre le 8 septembre 2000 et le 3 novembre de la même année.

Forces de frappe

Lorsqu’on scrute les forces en présence, on note certaines ressemblances. Les deux équipes sont disciplinées et ne sont pas abonnées au banc des punitions. C’est particulièrement vrai pour Lévis avec seulement 74 minutes passées au cachot en 10 joutes. Les unités spéciales fonctionnent à plein régime. L’attaque à cinq des Lévisiens est dévastatrice avec 23 buts en 61 occasions pour un taux d’efficacité de 38 pour cent. À 28 pour cent, les Magogois sont deuxièmes dans la ligue. Léger avantage aussi aux Chevaliers en désavantage numérique.

Les deux formations marquent des buts à la tonne et ne négligent pas leur défensive pour autant. On peut qualifier les Cantonniers de radins en défensive avec 12 petits buts alloués en seulement neuf parties.

Lorsqu’on s’attarde à l’offensive des deux équipes, les Chevaliers placent six joueurs, dont les quatre premiers, parmi les 10 meilleurs pointeurs de la ligue. Les quatre autres sont des porte-couleurs des Cantonniers. La principale différence entre les deux formations se situe à la ligne bleue. La brigade défensive des Magogois appuie davantage l’attaque avec 46 points amassés par les défenseurs réguliers des Cantonniers, comparativement à 28 pour ceux des Chevaliers.

Si les Cantonniers, champions défendants, cherchaient à identifier leur plus sérieuse menace en ce début de saison, ils l’auront en plein visage vendredi soir.