L’entraîneur-chef du Big Bill, Jonathan Breton, agissait à titre d’assistant à l’entraîneur Dominic Bolduc pour le championnat.

L’équipe du Québec revient la tête haute

Bien peu de gens croyaient que l’équipe du Québec avait des chances de participer à la dernière journée d’action au Championnat canadien senior de baseball. Malgré 29 refus de joueurs, c’est ce qu’ils ont fait, terminant en quatrième position à la suite d’une défaite crève-cœur contre la Nouvelle-Écosse en demi-finale.

Les représentants de la LBMQ se sont battus corps et âme pour défendre l’honneur de leur ligue au Championnat canadien senior de baseball, qui se tenait du 22 au 25 août à Chatham, au Nouveau-Brunswick. Au tour de qualification, l’équipe du Québec a battu le Nouveau-Brunswick ainsi que la Nouvelle-Écosse 2 avant de s’incliner contre l’Ontario et le Manitoba.

Ils ont eu raison de la Nouvelle-Écosse 2 en quart de finale au compte de 6-5 après avoir tiré de l’arrière par cinq points. En demi-finale le dimanche, ils ont perdu un match chaudement disputé par la marque de 3-1 contre la Nouvelle-Écosse 1 avant de baisser pavillon face à la Colombie-Britannique en finale de bronze.

« Les bobos sont sortis la dernière journée et ils nous ont fait mal, confie l’entraîneur-chef du Big Bill Jonathan Breton, qui agissait à titre d’assistant à l’entraîneur Dominic Bolduc pour le championnat. La Colombie-Britannique a eu plus de temps pour se reposer avant le match de bronze que nous, on venait tout juste de perdre une partie crève-cœur en plus de jouer sept matchs en quatre jours. »

« On a tout de même eux un meilleur résultat cette année que l’année dernière malgré les 29 refus de joueurs qu’on a eus, poursuit-il. Ça nous a permis de découvrir de nouveaux joueurs qui vont apporter beaucoup à l’équipe dans les prochaines années, on va revenir en force. La chimie était bonne avec les gars, on a eu bien du plaisir. »

Parmi ces jeunes qui ont impressionné l’équipe d’entraîneurs et les joueurs établis de la LBMQ, le nom du joueur de deuxième but Karl Gosselin vient à l’esprit de l’entraîneur du Big Bill. Ce dernier a porté les couleurs du Rocket de Coaticook pendant cinq saisons avant de se voir repêché par le Cactus de Victoriaville.

« Selon moi, c’est la recrue de l’année dans la LBMQ, confie Breton. Il a beaucoup de talent et il adore le sport, c’est un joueur facile à entraîner. Victoriaville a vu juste en le repêchant avec le quatrième choix. Il a eu une belle opportunité de se faire un nom. »

Le lanceur du Big Bill Christopher Sauvé-Gebhardt n’a pas lancé, mais son entraîneur soutient qu’il sera de la série éliminatoire contre les Expos de Sherbrooke, qui débute mercredi soir. « Il a lancé des sessions de pratique en fin de semaine, il va lancer dans un des deux premiers matchs pour nous, on a préféré faire attention à son bras. Notre receveur Myguel Comptois a joué un super bon tournoi, je n’aurai probablement pas le choix de le mettre dans le cœur de l’alignement en séries », conclut Breton, satisfait de la quatrième place du Québec au championnat.