Dakota Lund-Cornish et Michael Kemp briseront la glace devant leurs nouveaux partisans, mercredi soir contre les Tigres de Victoriaville.

L’entrée de Kemp et Lund-Cornish

SHERBROOKE — « Il faut battre le fer pendant qu’il est chaud. » Cet adage s’applique bien à la vision de Stéphane Julien, qui ne tarde pas à envoyer son tout nouveau gardien de but dans la mêlée mercredi à son premier match au Palais des sport.

Après avoir gagné sa première partie dans l’uniforme bleu et crème à Val-d’Or samedi dernier, Dakota Lund-Cornish fera connaissance avec la foule sherbrookoise en recevant les Tigres de Victoriaville, positionnés au 15e rang sur 18 équipes.

« J’ai hâte de vivre ce baptême. Je suis super content d’être ici et je souhaite apporter que du positif à ma nouvelle équipe », souligne le portier de 18 ans.

« On veut l’évaluer, explique pour sa part l’entraîneur Stéphane Julien. Il n’a pas vu beaucoup d’action cette saison, donc on tient à le voir devant le filet un peu plus. On prendra ensuite une décision pour vendredi contre Rimouski. »

Le défenseur Michael Kemp sera aussi envoyé rapidement dans l’action.

« J’ai une certaine expérience dans la LHJMQ et je veux en faire profiter notre club. Ce sera un moment spécial de jouer une première partie ici », indique le joueur de 20 ans.

« J’aime pouvoir compter sur un nouveau défenseur d’expérience, admet Julien. On ne l’a pas amené à Sherbrooke pour ses qualités offensives, mais il excelle contre les grosses lignes adverses et en désavantage numérique. En plus, il a joué un peu moins de trois saisons avec l’Armada de Blainville-Boisbriand, qui a une belle culture d’équipe. Avec les blessés, il aura beaucoup de temps de glace. »

En effet, Taro Jentzsch, Jaxon Bellamy et Alexandre Joncas seront absents, eux qui soignent différentes blessures.

« Les blessures, ça fait partie de la période des Fêtes au hockey junior on dirait. On a été un bon moment sans pratiquer et avec la fatigue des Fêtes, les joueurs semblent plus fragiles et les blessures surviennent plus fréquemment. Notre défensive avait été épargnée par les blessures jusqu’à tout récemment. Certains auront donc plus de responsabilités, comme Jérémy Jacques. »

Des équipes aux antipodes

Avec tous ces récents changements dans les alignements des formations de la LHJMQ à la suite d’une période de transactions mouvementée, plusieurs équipes se retrouveront maintenant aux antipodes. La fin de saison risque d’être particulière.

« Il y aura également de belles confrontations à suivre, note l’entraîneur. On verra de belles compétitions dans le circuit. Sept clubs ont tout donné pour améliorer leur alignement au maximum. Dans notre conférence, on retrouve les Huskies de Rouyn-Noranda et les Voltigeurs de Drummondville qui sont arrivés à maturité. Ensuite il y a nous. Les autres se battront pour affronter en séries un adversaire classé moins haut au classement pour espérer passer en deuxième ronde plus facilement. »

Et l’objectif du Phoenix? « On veut amener notre jeu à un autre niveau pour arriver prêt en séries comme l’an dernier, affirme Stéphane Julien. C’est important pour nous de terminer la saison en grande forme physique et avec de belles séquences de victoires. Pour moi, c’est comme si la saison recommençait. On veut rétablir nos bases et consolider notre leadership. »