Zacharie Lauzière-Fitzgerald, Anne-Catherine Lavallée-Latour, le président du Club nautique de Sherbrooke Nicolas Lemay et l’athlète Jérôme Lemay, se préparent pour les Championnats nationaux de canoë-kayak.

L’élite nationale pagaiera au lac des Nations

Canoë-Kayak Canada aime beaucoup Sherbrooke et son lac des Nations.

Voilà pourquoi c’est Sherbrooke et son lac en pleine ville qui ont été choisis afin d’accueillir les Championnats canadiens de canoë-kayak de vitesse et les Championnats canadiens des maîtres, du 28 août au 2 septembre.

Sherbrooke a déjà accueilli cette compétition, en 2009, en plus d’ouvrir son plan d’eau pour les mêmes disciplines sportives, lors des Jeux du Canada de 2013.

« Ce sont quelque 2000 athlètes provenant de partout au pays qui vont débarquer chez nous pour l’occasion. Avec les entraîneurs et les accompagnateurs, on parle d’environ 4000 personnes. Ce sera donc le plus gros événement sportif à être présenté à Sherbrooke depuis 2013 », a fièrement souligné le président du Club nautique de Sherbrooke, et président du comité organisateur de l’événement, Nicolas Lemay.

Les représentants de quelque 40 clubs de partout au Canada participeront, pendant six jours, à plus de 300 courses.

« On y travaille depuis deux ans. Une compétition d’envergure de la sorte nous permettra de mieux faire connaître notre sport, de faire un legs au Club nautique, mais aussi de contribuer à d’importantes retombées économiques pour la ville. Déjà, on confirme quelque 1800 nuitées pour l’événement, et certains clubs doivent même regarder à l’extérieur de la ville pour se loger », a poursuivi M. Lemay.

Les membres de l’équipe nationale de canoë et de kayak seront présents.

L’admission aux compétitions et au site sera gratuite.

Même s’il n’est plus sur l’équipe nationale, l’ancien champion olympique Adam Van Koeverden (quatre médailles olympiques), ainsi que Laurence Vincent Lapointe, qui vient de remporter l’or en canoë lors des deux dernières tranches de Coupe du monde, seront aussi de la partie.

Plusieurs athlètes sherbrookois et estriens pourront décrocher leur laissez-passer pour cette compétition nationale lors des Championnats provinciaux, qui se dérouleront à Shawinigan, au début du mois d’août.

« Ça prend un parcours de 1000 m en ligne droite pour tenir ces championnats. Aussi, on a un des plus beaux sites de compétition au Canada, situé dans un parc, en pleine ville. La proximité, pour les athlètes, les entraîneurs, pour tout le monde, c’est super important. À Welland, en Ontario, un autre site prisé, les compétitions se déroulent à 45 minutes des lieux d’hébergement », a dit, fier, Nicolas Lemay.

Ce dernier confirme que la tenue de cet événement sera aussi une bonne dose d’énergie positive pour le Club nautique, ses membres, ses administrateurs.

« Toute l’affaire du fraudeur (Jean-François Brisson a écopé 13 mois de prison en février 2017 après avoir été reconnu coupable d’une fraude de 54 000 $ à l’endroit du Club nautique, dont il était le trésorier, NDLR), ça a affecté tout le monde. C’est bien d’accueillir une grosse compétition comme ça, on a un super plan d’eau, on doit le mettre en valeur. »

Des athlètes qui veulent pagayer à la maison

Plusieurs des athlètes de l’entraîneur du Club nautique Nathan Desmarais ont des chances de se classer pour cette compétition nationale.

Ces derniers participeront d’ailleurs aux essais nationaux, cette fin de semaine à Montréal, avant de participer au Championnat provincial.

Parmi ceux-ci, on retrouve Anne-Catherine Lavallée-Latour et Zacharie Lauzière-Fitzgerald.

Âgée de 18 ans, Anne-Catherine est présentement sur l’Équipe du Québec relève et elle vise une place sur Équipe du Québec élite.

« Je crois que participer aux Championnats canadiens ici à la fin du mois d’août, c’est très atteignable. Au Championnat provincial, je vais participer aux courses en K1, K2, K4 et même en canoë à 4. J’apprécie surtout les courtes distances, je fais du 200 m et du 500 m. Chez les filles, on se spécialise un peu plus tard dans notre cheminement », a dit la jeune femme, qui pagaie depuis une dizaine d’années.

Avec sa partenaire Camille Beaulieu, elle a entre autres remporté l’argent au K2 1000m aux Jeux du Québec, en 2016, à Montréal.

Zacharie Lauzière-Fitzgerald est quant à lui déjà sur l’équipe nationale para en kayak de vitesse.

Une malformation à la main et au pied ne l’empêche pas de pagayer avec rapidité, même en Coupe du monde, lui qui a terminé 3e et 8e en KL3 sur 200 m, en 2007, lors de tranches disputées en Serbie et en Hongrie, respectivement.

« Je vise les Jeux olympiques de 2020 à Tokyo, au Japon, mais aussi une participation au Championnat du monde », a dit celui qui en est à une deuxième année sur l’équipe nationale.

« Mon handicap ne m’a jamais empêché de faire du sport; depuis que je suis tout jeune, j’ai fait du karaté, du soccer, de la natation. J’ai commencé le kayak il y a environ 10 ans, j’adore être dehors! »

Le comité organisateur est toujours à la recherche de bénévoles. Les intéressés peuvent joindre Laurence Demers Gagnon, la responsable des bénévoles.

Aussi, la Société de transport de Sherbrooke s’implique en offrant 1400 laissez-passer gratuits pour les athlètes.