Maude-Aimée Leblanc a ramené une carte de moins-3 vendredi, ponctuée de quatre oiselets, un aigle et trois bogueys. La Sherbrookoise est à égalité au 20e rang, à cinq coups des meneuses.

Leblanc qualifiée pour les rondes finales

La Sherbrookoise Maude-Aimée Leblanc disputera les deux dernières rondes de la Classique Pure Silk, disputée aux Bahamas, premier opus de la saison 2016 de la saison de la LPGA.
Leblanc a ramené une carte de moins-3 vendredi, ponctuée de quatre oiselets, un aigle et trois bogueys. Au cumulatif, Leblanc est à moins-3 (73-70) et amorcera les deux dernières rondes du tournoi à égalité au 20e rang, la meilleure prestation canadienne au total, à égalité avec la jeune sensation Brooke Henderson. Leblanc avait amorcé sa deuxième journée à égalité au 45e rang.
C'est la première fois depuis l'Omnium Canadien Pacifique de 2015 que Leblanc se qualifie pour les rondes de la fin de semaine dans un tournoi de la LPGA; c'était d'ailleurs le seul tournoi LPGA qu'elle avait disputé l'an dernier, puisqu'elle évoluait alors sur le Circuit Symetra.
On ne sait pas trop si les instruments de mesure des organisateurs du tournoi étaient à point, mais n'en reste pas moins que Leblanc a maintenu une moyenne de 306 verges pour ses coups de départ, sur les trous sélectionnés, une moyenne qui a même impressionné la principale intéressée.
Elle a complété sa ronde avec 31 coups roulés, atteint six allées sur une possibilité de 14 et 14 verts sur les 18 disponibles.
Leblanc se retrouve donc à cinq coups des meneuses, l'Américaine Megan Khang (-8), la Japonaise Haru Nomura et l'Anglaise Charley Hull.
Maude-Aimée Leblanc savourait le moment, vendredi, lorsque jointe par La Tribune; elle était surtout satisfaite d'avoir déjoué le vent, qui poussait des bourrasques jusqu'à 30 milles/heure, a-t-elle indiqué.
« Ça affectait même nos coups roulés! C'est pour ça que les pointages au cumulatif sont si bas», a-t-elle rigolé.
« Mes coups de fer étaient très à point vendredi, de même que mon jeu court. Je suis aussi assez satisfaite de mon jeu sur les verts, malgré deux verts de trois coups roulés. »
« Je ne suis pas soulagée ou rien d'autre, même si je suis qualifiée pour la fin de semaine; je me sens confortable, à ma place. Pour cette fin de semaine, je dois être patiente, attendre le bon moment pour attaquer. Et les conditions climatiques vont certainement jouer pour beaucoup. »
L'autre Canadienne en lice, Alena Sharp, s'est aussi taillé une place pour la fin de semaine grâce à un cumulatif de plus-1 (73-74).