Le week-end de vérité pour les Cantonniers

Tenaces les Grenadiers de Châteauguay! Ils n'ont pas donné le choix aux Cantonniers de Magog de triompher dans au moins une de leurs deux dernières rencontres de la saison qu'ils disputeront à la maison en fin de semaine s'ils veulent s'assurer du premier rang de la section Reebok de la Ligue midget AAA du Québec.
Ce week-end crucial pour la troupe de Félix Potvin s'amorcera dès ce vendredi soir avec le passage des Gaulois du collège Antoine-Girouard à 19 heures. Samedi les Cantonniers disputeront leur 42e et dernier match de leur calendrier régulier en étant les hôtes de leur bête noire, les Estacades de Trois-Rivières, à 16 heures. Ces derniers revendiquent des victoires 4-0 et 4-1 aux dépens des Magogois cette saison. Cependant, ils en seront à leur premier arrêt à l'aréna de Magog.
Châteauguay a forcé la main des Cantonniers en inscrivant trois victoires au cours de la dernière semaine. « On ne s'attendait pas à ce que les Grenadiers s'effondrent. Ils ont fait leurs devoirs, mais de notre côté nous nous sommes placés dans une situation où nous avons notre destinée entre nos mains. Châteauguay aurait certainement aimé se retrouver dans notre situation. Eux doivent se croiser les doigts et espérer maintenant qu'Antoine-Girouard et Trois-Rivières feront le travail pour eux », a révélé l'entraîneur-chef Félix Potvin.
Un piège
Lors de leurs deux derniers affrontements en saison régulière, les Gaulois ont goûté à la médecine des Cantonniers qui les ont lessivés chaque fois au compte de 6-0. Proie facile ou piège dangereux les Gaulois? « La seule chose que je peux vous affirmer, prédit Félix Potvin, c'est que ça ne se terminera pas 6-0 vendredi. Je connais la valeur de cette formation et c'est clair qu'ils veulent terminer la saison sur une note victorieuse avant les séries. »
D'ailleurs, l'identité des deux derniers adversaires des Cantonniers ne préoccupe guère le pilote magogois. « C'est notre engagement, notre façon de jouer que nous surveillerons avant tout. À quelques jours des séries, il n'y a pas un entraîneur qui veut voir son équipe perdre ses repères et jouer sans énergie. La catastrophe, c'est bien plus là qu'elle se situerait que de laisser filer le premier rang entre nos doigts », soutient Potvin.
Chose certaine, les Cantonniers seront en territoire connu en fin de semaine. « Des gros matchs, on commence à connaître ça, fait valoir Potvin. Nous sommes partis de très loin pour assurer notre place dans les séries et deuxièmement batailler pour le premier rang. Nous avons disputé des duels épiques chaque fin de semaine depuis deux mois et demi. Ça ne changera pas en fin de semaine. »
Rappelons qu'advenant une égalité entre Châteauguay et Magog au terme de la saison, les Cantonniers seront avantagés par leur plus grand nombre de victoires en temps réglementaire.