Le Vert & Or préfère se concentrer sur la saison d’automne

Sébastien Lajoie
Sébastien Lajoie
La Tribune
L’initiative de l’entraîneur-chef de l’équipe de football du Rouge et Or de l’Université Laval Glen Constantin de réunir à Québec en mai prochain six des meilleurs programmes de football universitaire du Canada fait réagir.

Constantin a confirmé l’information parue dans un quotidien de Saskatoon voulant qu’il ait tâté le terrain afin d’inviter à Québec des anciens adversaires du Rouge et Or à la Coupe Vanier.

Montréal, Western, Calgary, la Saskatchewan et McMaster se disputeraient ainsi un tournoi à la ronde.

Le Vert & Or de l’Université de Sherbrooke n’est pas invité à ce tournoi.

« Avant de me projeter au printemps, j’aimerais mieux finaliser le dossier de l’automne. À ce que je sache, il n’y a encore rien qui a été décidé. On s’entraîne fort, on a une belle cohorte de recrutement, plus de 100 joueurs ont passé l’été à s’entraîner avec nous. On est encore en mode focus pour l’automne », a confirmé l’entraîneur-chef du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke Mathieu Lecompte.

« Ce sujet a piqué ma curiosité, mais en même temps, je ne me laisserai pas distraire par des sujets de printemps. On vise de jouer au football cet automne. On va attendre la réglementation et voir ce qui va se passer d’ici le 31 août. Notre priorité est de garder le focus sur cette année. De voir qu’on cherche à nous mettre dans une autre catégorie, c’est sûr que ça m’a fait un peu grimacer. »

« La dernière fois qu’on a joué contre les Carabins de l’Université de Montréal, on les a battus. On veut jouer contre l’Université Laval. On s’entraîne fort, on a une belle équipe entre les mains. Je comprends un peu ce qu’on cherche à faire avec ce tournoi, mais c’est hors de mon contrôle. Si on me demande de jouer avec ces équipes-là au printemps, on va lever la main, et ce sera un beau défi pour nous. On s’entraîne fort et on se prépare depuis trois ans pour affronter les meilleures équipes. »

Tant les programmes sportifs collégiaux qu’universitaires sont en attente du dévoilement du protocole de retour au jeu du RSEQ, mis au point par des spécialistes de la santé.

Ce protocole guidera en grande partie la décision des institutions vers un retour au jeu cet automne, ou pas.

Les universités et les cégeps ont jusqu’au 31 août prochain afin de signifier leur intérêt, ou non, à participer à une saison sportive l’automne prochain.

« J’espère qu’on va pouvoir jouer cet automne. On n’a pas de complexe face à aucune équipe. Si on peut jouer contre Québec cet automne, lors d’une saison, peu importe son format, alors ensuite, on laissera aux gens dire dans les journaux pourquoi on n’a pas été considérés pour ces matchs-là. On n’a pas été consultés. On semble dire qu’il y aurait d’autres discussions avec les autres programmes qui n’ont pas été invités, pour organiser quelque chose de semblable. »

Cet automne?

Le flou demeure quant à la tenue ou non d’une saison sportive à l’automne. Le Vert & Or est de retour à l’entraînement depuis le mois de juin et joueurs et entraîneurs se croisent les doigts.

Partout au pays, le sport d’automne sera sur pause.

Y aura-t-il une saison ?

« Je ne veux pas me mouiller. Ce sont des décisions qui appartiennent aux rectorats. J’ai eu la chance de rencontrer notre recteur Pierre Cossette à plusieurs reprises, et on va appuyer sa décision à 100 %. »

« Gérer une centaine de joueurs, et le personnel, c’est beaucoup de boulot et de planification. Surtout dans le contexte actuel. Ne pas être fixé, à moins d’une semaine d’une décision, c’est une situation inconfortable. On a beau élaborer tous les scénarios, ça devient difficile de placer nos horaires et d’expliquer à tout le monde quoi faire. C’est une situation inconfortable. Mais on cherche à être confortable dans l’inconfortable. On travaille fort avec les gars. Nos jeunes hommes ont aimé ce qu’on a préparé pour eux jusqu’à présent, mais tout le monde a hâte de voir quelle est la prochaine phase, peu importe ce qu’elle sera », a dit Mathieu Lecompte.