L’entraîneur du Vert & Or Mathieu Lecompte est heureux du recrutement de trois finissants du programme de football des Cougars du Collège Champlain, Félix-Antoine Dallaire, Jean-Rémi Champoux et Antoine Poiré.

Le Vert & Or fait une percée chez les Cougars

Le Vert & Or de l’Université de Sherbrooke poursuit son magasinage des Fêtes. Jeudi, il a confirmé la venue de trois joueurs de la dernière édition des Cougars du Collège Champlain, qui a gagné le Bol d’Or il y a deux semaines.

Le demi défensif Félix Antoine Dallaire, le secondeur Jean-Rémi Champoux et le receveur de passes Antoine Poiré ont tous confirmé leur venue à Sherbrooke.<

Il en va de même avec le quart-arrière des Géants de Saint-Jean Jesse Swennen.

Lors de la conquête du Bol d’Or par les Cougars face aux Cheetahs de Vanier, Champoux a réalisé deux sacs.

Le jeune Sherbrookois qui a joué avec les Rebels de LeBer, l’avoue; il a éclot un peu sur le tard.

« La position de secondeur, c’était l’une de nos forces chez les Cougars. J’ai réussi à me faire une place sur le tard, au milieu de ma troisième année », a-t-il avoué.

« Sherbrooke, c’est ma ville, j’ai toujours suivi le Vert & Or. J’allais à leurs matchs, quand j’étais jeune. Je crois que l’avenir est bon. Je sais qu’ici, je peux faire une différence. J’aime la communauté, les joueurs, l’esprit d’équipe et j’ai envie de jouer pour les coachs », a dit celui qui veut étudier en médecine ou en bio-mécanique.

« J’ai eu plusieurs offres provenant de l’Ontario, mais Sherbrooke était mon premier choix. »

« Je crois en ce programme, je crois au personnel d’entraîneurs en place. Je crois que le programme va dans la bonne direction, vers la victoire. L’Université de Sherbrooke est aussi une excellente option pour mes études, moi qui veux étudier en finance. Nous les Cougars, on est des gagnants et on veut gagner », a dit le receveur Poiré (18 attrapés pour 170 verges), qui a également considéré l’Université McGill.

Quant à Dallaire, qui est présentement en rémission après une deuxième blessure au ligament du croisé antérieur, il a choisi de rester à Sherbrooke notamment pour le programme coop en ingénierie.

« Je suis originaire de Québec et j’ai bâti quelque chose ici. J’aime l’enthousiasme des entraîneurs. »

L’entraîneur-chef Mathieu Lecompte était satisfait de cette percée chez les Cougars.

« On continue le travail. C’est un bon départ, mais ce n’est pas terminé encore. On peut espérer attirer les meilleurs joueurs chez nous. Les Cougars ont une tradition d’excellence, et la compétition est forte pour mettre le grappin sur ses joueurs. Tout le monde veut piger dans la manne, et avec raison. On a beaucoup de choses à offrir. Les choses vont bien pour le recrutement, et cette percée chez les Cougars, on veut que ce soit le début d’une tradition. »