Rien ne fonctionnait pour la troupe locale qui jouait tout pêle-mêle et avec mollesse partout sur la glace.

Le Vendredi fou dans un revers des Cantonniers

Le vendredi fou s’était déplacé à l’aréna de Magog en cette soirée de confrontation entre les Grenadiers de Châteauguay et les Cantonniers dans la Ligue midget AAA du Québec. Et ce sont les Cantonniers qui avaient choisi de jouer au Père Noel en distribuant de nombreux cadeaux dans un revers de 7-4.

Les visiteurs ont profité de la générosité des Magogois qui étaient dirigés par Toby Lafrance et Alex Carrier, Félix Potvin étant retenu à l’extérieur pour des raisons personnelles. Zackary Michaud, meilleur pointeur et véritable dynamo de l’équipe, manquait aussi à l’appel pour les Cantonniers, ayant été rappelé par les Foreurs de Val d’Or pour le week-end.

Il serait injuste d’attribuer cette défaite à l’absence de Potvin et Michaud. Rien ne fonctionnait pour la troupe locale qui jouait tout pêle-mêle et avec mollesse partout sur la glace.

C’était déjà 3-0 pour les Grenadiers après seulement 15 minutes de jeu. Pour ajouter à l’insulte, deux de ces trois buts ont été marqués alors que les Grenadiers se défendaient à court d’un joueur. Les Cantonniers ont réduit l’écart avant la fin de la première période en marquant sur leur cinquième jeu de puissance de la période. Rien pour écrire à sa mère, surtout que les Grenadiers n’ont jamais eu l’occasion d’envoyer leur jeu de puissance dans la mêlée lors de cet engagement.

Le gardien Mathis Dorcal-Madore n’a pas fait vieux os devant la cage magogoise, étant remplacé par Rémi Delafontaine après avoir concédé trois buts sur cinq lancers.

Le spectacle désolant s’est poursuivi pour les Cantonniers à la période médiane. Les Grenadiers ont creusé l’écart à 7-1en tirant profit des multiples erreurs des Cantonniers. Sept buts sur 12 lancers pour les Grenadiers qui avaient peine à croire eux-mêmes ce qui se déroulait sous leurs yeux. 

Les Cantonniers ont limité les dégâts par la suite en marquant les trois derniers buts du match, dont deux en troisième période. Thierry Bernier, Émile Gadoury, Julien Paillé et Mathys Poulin ont enfilé les buts Cantonniers. Dans le camp des Grenadiers, la victoire fut celle des plombiers de l’équipe alors que les excellents Justin Côté, Alexis Brisson et Hugo Audette ont été limités seulement à deux buts.

Défaite embarrassante

Alex Carrier, entraîneur des gardiens de but qui avait pris place derrière le banc en remplacement de Félix Potvin, n’avait surtout pas envie d’excuser la contre-performance des siens. « C’est comme s’il fallait tous leur réapprendre à jouer en même temps. La concentration n’y était pas, les gars travaillaient mal, leur lecture du jeu était mauvaise et vous avez été en mesure de constater tout le cafouillage dans notre zone. Il y a des victoires d’équipe, mais là on vient de s’écraser en équipe. On ne gagnera pas un championnat en novembre. Il faut se remettre au travail maintenant », a mentionné Carrier.

Le capitaine Félix Paquet cherchait ses mots en retirant son équipement. « On leur a donné la victoire sur un plateau d’argent. Il y a des défaites qui font du bien, mais je ne peux classer celle-ci dans ce département. C’est une bonne claque dans le visage et il faut réfléchir sur ce qui vient de se produire. »

Les Cantonniers recevront Saint-Hyacinthe dimanche à 13 h 30.