Il est maintenant possible de faire du vélo sur neige à Sherbrooke. Sur la photo, Jean-François Deshaies du comité des sentiers Dalbix, David Lauzon, cycliste engagé dans le projet, et Alexandre Provost, de Destination Sherbrooke, font un tour en vélo sur neige.

Le vélo sur neige arrive à Sherbrooke

Que diriez-vous d'une petite balade à vélo dans le bois pour agrémenter votre fin de semaine?
Avec la neige, la sloche et la glace qui maculent le sol, l'idée semble peut-être un peu farfelue. Mais c'est que Sherbrooke compte maintenant des sentiers de vélo sur neige (fatbike), ces vélos munis de pneus larges et conçus pour rouler sur la glace, la neige et le sable.
Tel qu'annoncé par La Tribune en septembre dernier, Destination Sherbrooke a mis sur pied un réseau de sentiers pour pratiquer ce sport en pleine expansion et permet également aux visiteurs et à la population de louer des Fatbike.
À la Base de plein air André Nadeau, on retrouve donc quatre parcours de niveau débutant et intermédiaire, ainsi que douze vélos en location.
Une fois le concept maîtrisé, on peut rechercher plus de sensations fortes dans les sentiers aménagés au mont Bellevue. L'accès à ceux-ci se fait à partir du stationnement de la rue Dunant. On doit toutefois amener son vélo; quatre boutiques sherbrookoises en font la location, soit Vélomania, Sport4saisons, Sport Marcel Langlois et Mission Sports.
Essai gratuit samedi
Les curieux pourront essayer le vélo sur neige gratuitement samedi à la Base plein air André Nadeau, entre 9 h et 15 h.
Des vélos seront disponibles sur place, et des habitués donneront instructions et conseils.
«Ça peut avoir l'air un peu intimidant et casse-cou, mais les roues sont vraiment plus larges que les vélos traditionnels et les vélos de montagne. C'est intéressant parce que le fait de rouler sur la neige nous fait un peu perdre nos points de repère, et on retrouve moins la notion de performance qu'en vélo de montagne. Ça nous fait décrocher et ça devient plus bucolique, c'est vraiment une expérience nature», soutient David Lauzon, un amoureux de ce sport. «C'est beaucoup plus accessible qu'on peut le croire!»
Celui-ci dit que les amateurs de vélo sur neige sont souvent des cyclistes qui souhaitent étendre leur saison, ou encore des skieurs rebutés par les conditions météorologiques de plus en plus variables.
Avec ce réseau de sentiers, Destination Sherbrooke espère que la ville devienne à court ou moyen terme «une référence en vélo de neige».
«La Base de plein air André Nadeau est l'endroit idéal pour expérimenter ce sport et voir ce que c'est. Évidemment, on souhaite donner la piqûre au plus de monde possible», explique Jean-François Ouellet, directeur Innovation et développement chez Destination Sherbrooke.
Des pistes semblables sont également présentes à Magog et Coaticook.
Pour plus d'information, on peut consulter le veloneige.destinationsherbrooke.com/.