Anna Burnotte été couronnée championne canadienne en aviron chez les juniors.

Le succès s’accroche à la famille Burnotte

Anna et Jules Burnotte sont des frères et sœurs et les deux goûtent présentement au succès, et ce, dans deux disciplines différentes. La première a été couronnée championne canadienne en aviron chez les juniors. Le deuxième a obtenu sa place récemment au sein de l’équipe senior B du Canada en biathlon.

Les deux Sherbrookois flottaient encore sur leur nuage vendredi lorsque rejoints par La Tribune.

« Je suis vraiment heureux, admet Jules Burnotte. J’ai obtenu de très bons résultats, ce qui fait en sorte que je suis présentement septième au pays chez les seniors. Pour accéder aux Jeux olympiques, je dois obtenir un top 4 ou bien occuper le cinquième rang, ce qui me permettrait d’être le remplaçant de la délégation canadienne. »

« J’ai connu une très belle fin de saison et je suis super contente, admet de son côté Anna Burnotte. Après ma médaille d’or aux Jeux du Canada, il s’agit de mon deuxième titre national. C’est très motivant pour la suite des choses. L’an prochain, je serai déterminée à obtenir un poste avec l’équipe nationale. C’est mon objectif. »

Présentement installé à Canmore en Alberta, Jules Burnotte pourra désormais bénéficier de l’appui financier et technique de la formation canadienne.

« C’est un gros avantage. Depuis un mois, je m’entraîne avec les meilleurs au pays. J’obtiens de bons conseils et je profite des services de nouveaux entraîneurs. J’ai maintenant assez d’argent pour prendre part à mes compétitions et aux différents camps. Je n’ai plus besoin de travailler l’été et surtout, on me fournira les meilleurs skis adaptés à mon style », souligne l’athlète de 20 ans.

Comme sa sœur qui est également une spécialiste de la course au 800 m et 1500 m, Jules pratiquait une deuxième discipline dans laquelle il excellait jusqu’à tout récemment.

« Je faisais du cross-country. Mais je n’ai pas été chanceux. Je suis tombé malade à deux reprises et je me sens maintenant beaucoup mieux. Heureusement, parce que je reviendrai bientôt à Sherbrooke pour ensuite mieux repartir vers la Suisse et l’Autriche, là où m’attendent deux courses de biathlon. »

Si tout se passe comme prévu, Jules Burnotte pourra s’y installer pour une bonne partie de l’hiver.

« Selon mes résultats, je pourrais rester en Europe afin de poursuivre mon entraînement avec l’équipe de développement et participer encore à d’autres compétitions. Disons que je ne peux pas me plaindre », résume l’aîné de la famille.

Jules Burnotte a obtenu sa place au sein de l’équipe nationale B en biathlon.