L’école du Triolet a procédé mardi à l’inauguration officielle de son tout nouveau terrain synthétique multisports en présence de plusieurs élèves athlètes de la Commission scolaire de la région de Sherbrooke (CSRS) de l’attachée politique du député Luc Fortin, Anne Simard, du directeur général adjoint de la CSRS, Carl Mercier, du président de la commission scolaire, Gilles Normand, et de la vice-présidente régionale de RBC, Lucie Bégin.

Le Stade RBC est enfin prêt

Douze ans. Pendant toutes ces années, la CSRS attendait la construction d’une surface synthétique multisports. Mardi, on procédait enfin à son inauguration à l’école secondaire du Triolet. Devra-t-on attendre encore tout ce temps avant d’en obtenir une deuxième? « On espère que ça ne prendra pas encore 12 ans », avance Gilles Normand, président de la CSRS.

Construite au coût de 3,2 millions de dollars, cette surface pourra être utilisée par les élèves athlètes des quatre écoles secondaires de la CSRS. Les lieux comprennent un terrain de soccer et de football ainsi qu’une piste d’athlétisme pavée de 400 m. Des gradins pouvant accueillir jusqu’à 800 personnes ont également été installés.

« Maintenant, les gens savent que lorsque nos obtenons l’argent pour un projet, nous construisons des choses de qualité, ajoute le président de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke. La piste d’athlétisme fera des heureux. Les équipes de soccer, de football et même d’ultimate frisbee pourront s’en donner à cœur joie sur ce terrain. C’est un beau projet collectif. Merci au gouvernement du Québec et à tous nos partenaires. En plus, il n’y a pas de dépassement de coûts à ce que je sache. »

Le Stade RBC devient ainsi la fierté de tous les membres des équipes sportives de la CSRS. Et aussi de la compagnie RBC, partenaire majeur dans ce projet.

« Nous sommes très fiers de participer financièrement à ce projet, d’autant plus qu’il est démontré que l’activité physique contribue à la réussite scolaire chez les jeunes, a avancé Lucie Bégin, vice-présidente régionale de RBC, lors de l’inauguration. C’est un projet fort stimulant qui témoigne de notre présence dans la collectivité. Quand nous apportons notre aide comme nous le faisons aujourd’hui, nous avons le sentiment de faire la différence. Je vous souhaite beaucoup de succès sur ce magnifique terrain. »

« Ça fait presque 12 ans que nous attendions ce terrain, qui au final est d’excellente qualité, rappelle Gilles Normand. Les élèves doivent maintenant se l’approprier. De notre côté, nous allons poursuivre nos démarches pour obtenir d’autres terrains comme celui-ci sur le territoire de la CSRS. La volonté de doter les écoles de la Montée, Mitchell-Montcalm et internationale du Phare de nouveaux terrains est toujours présente. Les prochains projets coûteront moins de 3,2 millions, parce qu’au Triolet il y a des gradins, une piste d’athlétisme, de l’éclairage, etc. »

Plus pratique, moins dangereux

Ils étaient nombreux mardi à se réjouir de l’ouverture du Stade RBC.

« Avant, on devait se déplacer à l’Université de Sherbrooke », souligne Mathieu Lefaivre, entraîneur de l’équipe de football des Harfangs juvéniles division 1 du Triolet.

« Nos entraînements dureront plus longtemps, ce sera mieux pour notre développement », soutient Jérôme Loyer, membre de l’équipe des Harfangs. 

« Sinon, on devait aller sur notre terrain naturel qui était bien souvent dans une condition exécrable, poursuit l’entraîneur. C’était même des fois dangereux pour nos joueurs. Grâce à sa proximité, ce sera facile pour nous de l’utiliser, mais il est aussi disponible à toutes les équipes des quatre écoles secondaires. À ce temps-ci de l’année, les conditions sont plus difficiles lorsqu’on utilise une surface naturelle. On n’aura plus ce problème. »

« Il y avait des bosses et des trous partout sur le terrain, précise Jérôme Loyer. C’était dangereux. On ne pouvait pas courir comme aujourd’hui sur le terrain à surface synthétique. Il y avait beaucoup de blessures. L’ancien terrain était vraiment en piètre état, on ne se le cachera pas. On n’a pas le plus beau terrain en ville, mais bien le plus beau au Québec! »