Le ski acrobatique prend son erre d’aller à Orford

Cinq ans après sa naissance, le Club de ski acrobatique Orford est toujours en progression avec une quarantaine de jeunes qui participent aux activités du club qui a été lancé et est toujours dirigé par David Fontaine et Jean St-André.

La plupart des jeunes bosseurs et sauteurs du club d’Orford auront la chance de se faire valoir dans leur montagne en fin de semaine, lors d’une compétition de la zone Laurentide qui réunira au total plus ou moins 160 jeunes de 8 à 16 ans à la station de ski du Mont-Orford.

David Fontaine se réjouit de la présence d’autant de jeunes au sein du club local. « Nous étions une quinzaine au début il y a cinq ans. On peut dire que nous sommes maintenant bien implantés et je crois sincèrement que nous pouvons regarder l’avenir avec optimisme après avoir démarré de façon prudente, sans rien bousculer. Nous entretenons une excellente collaboration avec l’administration de la station de ski et nous bénéficions d’un site d’entraînement qui répond de plus en plus à nos besoins. Les jeunes sont eux-mêmes très motivés. À ce chapitre, les succès de Mikael Kingsbury sur la scène internationale, les sœurs Dufour-Lapointe qui sont un modèle inspirant, nous aident énormément. Les jeunes s’identifient à eux et veulent les imiter», a révélé Fontaine.

La discipline des bosses étant plus accessible que celle des sauts pour un débutant, on retrouve beaucoup plus d’adeptes des bosses à Orford. « C’est généralement comme ça que ça se passe dans le monde du ski acrobatique pour les jeunes qui se tournent vers ce sport. Mais je peux vous dire que les sauts intéressent de plus en plus de jeunes. De toute façon, les bosses ou les sauts, ce qu’on veut, c’est que le jeune se sente en confiance et apprécie ce qu’il fait «, souligne David Fontaine.

Le développement

David Fontaine et son associé Jean St-André ont aussi en tête d’introduire le ski acrobatique dans d’autres montagnes autour d’Orford. « Actuellement notre club fait partie de la zone Laurentide parce que nous sommes le seul club en Estrie. Pour avoir une zone en Estrie, ça prendrait d’autres clubs. Nous avons des pourparlers avec les gestionnaires à Owl’s Head, Sutton et Bromont. Il y a des lueurs d’espoir, peut-être pas à court terme, mais pas dans un avenir lointain non plus. Je suis prêt à m’impliquer pour aider à établir des clubs autour de nous. Mais ce serait difficile pour moi de rester sur place à long terme. Il faut trouver des passionnés, des futurs instructeurs qui peuvent être formés pour prendre les jeunes en main et les initier. Le ski acrobatique retrouve ses lettres de noblesse au Québec. Ce n’est pas le temps de lâcher « insiste David Fontaine.

En fin de semaine au Mont-Orford, c’est le ski acrobatique qui sera à l’honneur. David Fontaine promet un bon spectacle.