Plusieurs intervenants du milieu magogois espèrent l’aménagement d’une nouvelle piste d’athlétisme à l’école de la Ruche. Sur la photo, on a aperçoit Judith Gagnon, de la Ville de Magog, le grand bénévole Jean-Guy Gingras, Denis Blouin, du Centre sportif Memphrémagog, l’enseignant Bernard Roy, ainsi que Christian Vachon, de la fondation du même nom.

Le projet de piste d’athlétisme bonifié à la Ruche

Le projet de piste d’athlétisme à l’école secondaire de la Ruche à Magog a moins fait parler de lui ces derniers mois. Toutefois, cela ne signifie pas qu’il soit sur le point d’avorter. Plutôt le contraire en réalité, puisque les porteurs de ce projet paraissent plus confiants que jamais de le voir se réaliser.

La piste d’athlétisme qui serait aménagée à l’école de la Ruche s’étirerait sur une longueur de 400 mètres, comporterait huit couloirs et posséderait une surface synthétique. La nouvelle version du projet, aujourd’hui évalué à plus de 1,5 million $, en est une bonifiée si on la compare avec celle présentée à l’origine.

L’aménagement de la piste s’effectuerait sur un terrain situé derrière les installations sportives de l’établissement scolaire magogois. Une piste existe déjà à cet endroit, mais elle est considérée désuète par les intervenants impliqués dans le dossier.

Dans un document remis aux médias mardi, le comité portant le projet fait valoir que les adeptes de course à pied sont nombreux dans la région de Magog. « Chaque année, nous recevons une multitude de manifestations reliées à cette discipline sportive », note-t-on.

« Une telle piste serait un outil incroyable pour le développement des jeunes athlètes de la région et diminuerait considérablement le risque de blessures, étant donné qu’une surface très absorbante serait installée », remarque-t-on.

« Une telle piste serait un outil incroyable pour le développement des jeunes athlètes de la région et diminuerait considérablement le risque de blessures. »

Si on soutient que les jeunes profiteraient de l’aménagement d’une telle piste, on souligne aussi que la population de la MRC de Memphrémagog tout entière en bénéficierait. « Ça permettrait à tout un chacun de maintenir une bonne forme physique. »

Les partenaires

Associé au projet, l’ancien conseiller municipal Jean-Guy Gingras se montre très confiant que le projet pourra se matérialiser. Il croit que le gouvernement du Québec acceptera de soutenir financièrement la proposition émanant du Centre sportif Memphrémagog, identifié comme étant le porteur du dossier.

On aimerait que le gouvernement provincial accorde une somme de 830 000 $ au Centre sportif Memphrémagog. Ce montant représente un peu moins de la moitié des coûts de construction estimés.

Jugeant que le dossier mérite d’aboutir à un résultat concret, la Ville de Magog a accepté de fournir une somme de 375 000 $. Le centre sportif, pour sa part, s’est engagé à injecter 150 000 $ alors que la Commission scolaire des Sommets est prête à allonger un montant de 25 000 $.

Jean-Guy Gingras ajoute par ailleurs que son groupe continue d’espérer une participation financière de la part du gouvernement fédéral. Cependant, il importe de rappeler que ce dernier a refusé de financer la première version du projet.