« C’est tellement gros que si j’avais un exposant ou un commanditaire qui souhaiterait s’ajouter, je ne saurais même pas où le placer ! » a affirmé la directrice des opérations, Charline Durant, à la veille de la tenue du plus gros tailgate de l’histoire du Phœnix.

Le plus gros tailgate du Phœnix

La ferveur se fait sentir chez les partisans et les commanditaires du Phœnix de Sherbrooke. À l’aube d’une saison prometteuse, l’organisation souhaite répondre aux attentes en leur proposant d’abord le plus gros tailgate de la jeune histoire du Phœnix.

Déjà 2300 billets avaient été vendus jeudi matin et de nombreux autres spectateurs sont attendus aux guichets vendredi soir. Mais avant, tout un happening les attend.

« Ce sera encore plus gros que celui de l’an dernier, qui avait vraiment bien fonctionné pourtant, informe la directrice des opérations, Charline Durand. Le stationnement sera rempli de kiosques. Il y aura des jeux de réalité virtuelle, du lancer de la hache, un parcours de mini-putt et un jeu de buzz lights. C’est tellement gros que si j’avais un exposant ou un commanditaire qui souhaiterait s’ajouter, je ne saurais même pas où le placer ! »

À partir de 16 h 30, le chansonnier Cayou animera la scène.

« Il y aura plus de mille bouchées offertes par Desjardins et 200 par Smokey Tom BBQ. On donnera ensuite 150 cornets de crème glacée. On proposera aussi de beaux combos avec de la nourriture et de la bière, bien évidemment », rappelle la directrice.

Les barbiers de L2D offriront des coupes de cheveux gratuitement avec leur salon mobile et La Tribune réserve pour sa part un jeu-questionnaire aux fins connaisseurs.

« On accueille également l’équipe féminine de l’Université Bishop’s. Elle s’attend à vivre une belle saison et on souhaite faire la promotion du hockey féminin en profitant d’un beau partenariat avec Bishop’s. Les filles feront la mise au jeu protocolaire avec le maire de Sherbrooke Steve Lussier. On aura droit à une présentation des joueurs spectaculaire comme d’habitude et on dévoilera aussi notre vidéo d’équipe sur l’écran géant. »

De grosses cloches seront offertes aux 2500 premiers partisans à leur arrivée au Palais des sports. Elles remplaceront les crécelles de l’an dernier.

« Les joueurs ont déterminé une nouvelle musique de but, une nouvelle chanson d’avant-match et une nouvelle façon de rentrer sur la glace avant les parties », précise Charline Durand.

Samedi, ce sera une journée davantage destinée aux familles avec la présence de la Pat Patrouille et de Simon Morin, un participant à l’émission La Voix et à Star Académie. Des clowns, des magiciens, un maquilleur et un chocolatier seront présents. Il y aura également un mini-zoo pour les plus petits.

« On sent que les partisans sont fébriles à l’amorce de la prochaine saison. Ils ont suivi notre équipe lors des deux dernières années et l’engouement est à son maximum cette saison chez les amateurs, mais aussi chez les commanditaires. Ces derniers veulent plus qu’acheter des billets et des loges. Ils souhaitent participer encore davantage. Toutes les galeries et les loges ont été vendues. Tous les espaces publicitaires sont remplis. Même la galerie réservée aux joueurs a dû être vendue. La vente de billets flex est également intéressante », résume la directrice des opérations.

+

Xavier Parent et Gregory Kreutzer souhaitent faire bonne impression à leur premier match dans leur nouveau domicile.

« Comme si j’avais 16 ans ! » – Xavier Parent

Le Phoenix de Sherbrooke présentera un visage différent vendredi et parmi les nouveaux venus, Xavier Parent tentera de faire bonne impression: «C’est un nouveau départ pour moi. C’est comme si j’avais 16 ans!»

Après un début de carrière plus difficile que prévu dans le junior majeur, celui qui faisait tourner toutes les têtes au Québec lors de son parcours dans le hockey mineur se dit fébrile à l’idée de disputer un premier match dans son nouveau domicile. 

«On dirait que je vis le même stress qu’à mon premier match dans la LHJMQ. Je veux avant tout avoir du fun vendredi et je souhaite que la soirée soit incroyable, entre autres grâce à une victoire de notre équipe», explique Xavier Parent, un bon ami à Samuel Poulin.

Parent aura certainement son mot à dire dans les succès de sa nouvelle organisation. Et le vétéran est prêt à faire face à la musique.

«J’ai compris que je devais travailler encore plus fort. Je veux recommencer à zéro à Sherbrooke et prouver ce dont je suis capable. Je me suis beaucoup entraîné cet été. Toute l’équipe a fourni des efforts chaque jour depuis un mois pour être prête pour ce match. Si tout le monde a multiplié les heures d’entraînement durant la saison morte, c’est pour commencer la saison en force et ce jour-là est arrivé. On veut profiter de l’énergie d’un match inaugural pour vaincre les Saguenéens», renchérit Parent. 

Échangé par les Voltigeurs de Drummondville cet été, le défenseur Gregory Kreutzer vivra aussi son baptême de feu. 

«C’est toujours excitant de disputer une partie d’ouverture, mais sachant que les yeux de plusieurs sont rivés vers nous, ça rend la chose encore plus intéressante. On tient à gagner cette partie. Les Saguenéens sont bons. Mais la bonne nouvelle, c’est que ça ne nous effraie pas, puisque l’on forme une excellente équipe nous aussi.»

Après avoir connu un certain succès l’an dernier à Drummondville, Kreutzer souhaite amener cette mentalité de gagnant à Sherbrooke. 

«Je vois beaucoup de ressemblances entre mon ancienne équipe et ma nouvelle. L’an dernier, les Voltigeurs misaient sur de nombreux joueurs aux grandes aptitudes. Ce sera le cas cette année chez le Phoenix. On fait déjà attention aux détails et j’espère que nos résultats seront encore meilleurs que l’an dernier à Drummondville.»

Le défenseur a d’ailleurs confié avoir été agréablement surpris par la tenue de ses gardiens durant le camp. 

«Notre club misera sur deux excellents gardiens. Samuel Hlavaj est difficile à battre, tout comme Thomas Sigouin. On présentera un alignement très rapide avec une belle force de frappe offensive. Les amateurs seront agréablement surpris. Et personnellement, je crois avoir connu un bon camp. C’était très exigeant physiquement et je me sens prêt pour ce premier match», a assuré l’Américain.