Le gardien du Drakkar, Simon Lemieux, a eu à se signaler en troisième période, principalement contre Matej Beran (11) et Vincent Deslauriers (71), le temps que ses coéquipiers parviennent à trouver la façon de vaincre le gardien Francis Desrosiers à l'autre bout de la patinoire.

Le Phoenix subit un dur coup

Le Phoenix a offert une solide performance contre les meneurs au classement général, mais il s'est incliné 4-1 face à Baie-Comeau et a subi un dur coup puisqu'il a reculé dans sa course à une participation aux séries de fin de saison.
Pendant que les Sherbrookois subissaient un 18e revers consécutif sur les patinoires rivales, les Cataractes de Shawinigan soutiraient une victoire aux Remparts de Québec, les Islanders de Charlottetown surprenaient Moncton et les Sea Dogs de Saint-Jean revenaient avec trois buts en troisième pour forcer une prolongation avant de s'incliner en prolongation et de récolter un précieux point... Seuls le Phoenix et le Titan d'Acadie-Bathurst n'ont pu avancer au classement hier soir.«Le match de dimanche à Shawinigan prend une toute autre importance. Il n'y aura pas de lendemain pour nous si nous ne gagnons pas, notait l'entraîneur sherbrookois Judes Vallée, qui n'en menait pas large. Je ne peux pas être déçu de mon équipe qui a très bien joué jusqu'à sept minutes de la fin, mais je suis déçu parce que Shawinigan et Charlottetown ont gagné.»
Quand la meilleure équipe de la ligue reçoit la pire au classement, on peut s'attendre à une nette domination comme ce fut le cas vendredi soir à Baie-Comeau où le Drakkar a largement dominé le Phoenix de Sherbrooke... du moins dans les tirs au but où il menait 36 à 15 après deux périodes de jeu. Pourtant, le Phoenix était toujours dans le match avec une égalité de 1-1 et il a fait mal paraître le Drakkar au dernier vingt où le gardien Simon Lemieux a eu à se signaler à quelques reprises pour éviter que le Phoenix ne prenne les devants.
«Nous sommes vraiment sortis forts en troisième période jusqu'à ce que nous commettions des erreurs qui nous ont coûté des buts, relatait Vallée. On s'est fait refuser un but que nous voyons bien sur la reprise. En plus, sur le même jeu, Daniel Audette a frappé le poteau. Si on avait pu prendre les devants en troisième... qui sait ?» Jusque-là, les joueurs avaient fourni l'effort et fait ce qu'ils avaient à faire dans ce match, expliquait-il.
Après que Maxime St-Cyr eut donné les devants 1-0 au Drakkar en début de période médiane, Daniel Audette a profité d'un double avantage numérique pour égaler la marque en fin de deuxième engagement. Par la suite, le Phoenix a réussi à rendre la tâche difficile au Drakkar avant que Jérémy Grégoire utilise sa rapidité pour se présenter devant le gardien Francis Desrosiers qu'il a déjoué avec un tir précis. Les choses ont déboulé ensuite et le Drakkar a fermé les livres avec deux autres filets.
Samedi, le Phoenix se dirigera vers Shawinigan où il tiendra un léger entraînement en début de soirée avant de disputer un match qu'il ne pourra perdre dimanche.