Reilly Pickard a été laissé seul à lui-même samedi contre le Titan.

Le Phoenix rentre les mains vides

Une fois de plus, le Phoenix n'a jamais été dans le coup face au Titan d'Acadie-Bathurst et c'est avec les mains vides que les Sherbrookois reviendront au Palais des sports à la suite d'une deuxième défaite à Bathurst, encore une fois par la marque de 5 à 1.

Le Titan a ainsi pris les devants 2-0 dans cette série de deuxième tour. 

Les locaux ont marqué les quatre premiers buts du match. En première période, Adam Holwell et Ethan Crossman ont déjoué Reilly Pickard. Le Titan s'est également fait refuser un but pour avoir redirigé la rondelle avec le gant. 

« Je n’ai pas aimé la façon dont on a joué, a confié Mario Pouliot, entraîneur du Titan. Oui, on a connu une bonne première période, mais on n’a pas contrôlé la rondelle dans leur zone par la suite et on offrait plusieurs contre-attaques au Phoenix. »

Même si le Phoenix a mieux rivalisé contre le Titan au deuxième vingt, Liam Murphy et Mitchell Balmas ont accentué l'avance d'Acadie-Bathurst. Ce dernier but a envoyé aux douches l'ancien portier du Titan Reilly Pickard, qui a cédé sa place à Brendan Cregan. 

« Reilly n’a rien à se reprocher, soutient le pilote sherbrookois. Le quatrième trio a concédé deux buts et il y avait une mauvaise couverture défensive devant lui. On ne s’est pas sentis déclassés malgré le pointage. »

Alors que les Sherbrookois multipliaient les lancers sur la baie vitrée et sur la bande, tout comme lors du premier match, le Titan portait la marque à 5-1 grâce au deuxième but de Balmas.

« On a beaucoup mieux joué que hier, observe l’entraîneur Stéphane Julien. Les gars ont eu leurs chances de marquer, mais ils ont aussi manqué le filet à quelques occasions et raté de belles chances, comme le but ouvert de Kevin Gilbert. Ça prendra un sentiment d’urgence à Sherbrooke.»

Antoine Morand a participé à tous les buts des siens, terminant ainsi sa soirée de travail avec cinq mentions d'aide. Il a reçu la première étoile de la rencontre.

L'ex-portier du Phoenix Evan Fitzpatrick a complété la partie avec 35 arrêts. Le Phoenix a quant à lui accordé 31 tirs. 

« On sait comment jouer pour gagner, a indiqué Fitzpatrick, la deuxième étoile du match. Notre confiance est à son plus haut. On joue du beau hockey et il faudra conserver cette constance. »

« Malgré le pointage, on a offert moins de chances au Titan et on a eu droit à une partie plus serrée, estime le capitaine Hugo Roy. On a encore manqué le filet sur des jeux importants, ce qui aurait pu changer l’allure du match. »

Les prochaines parties auront lieu à Sherbrooke mardi et mercredi en soirée.