Le Phœnix a tiré 49 fois en direction du filet défendu par Mathieu Marquis mais a trop souvent manqué d’opportunisme pour faire mal aux Foreurs, comme sur cette séquence qui n’a rien rapporté aux Sherbrookois.

Le Phoenix l’échappe face aux Foreurs

Les Foreurs de Val-d’Or ont profité des largesses en défensive du Phoenix de Sherbrooke pour les battre 3 à 2 en tirs de barrage, dimanche après-midi. Le Phoenix a donc récolté un seul point sur une possibilité de quatre au cours de la fin de semaine.

Malgré plusieurs opportunités et 49 tirs dirigés vers le filet adverse, le Phœnix n’a pas réussi à marquer le but qui aurait pu faire une différence. « On a eu un bon début de match, a commenté l’entraîneur-chef, Stéphane Julien, après la rencontre. On se cherche offensivement en ce moment. Les chances sont là, mais on n’est pas capable d’aller chercher les gros buts. »

La panne sèche en avantage numérique s’est poursuivie contre les Foreurs. Les Sherbrookois n’ont inscrit qu’un seul but avec l’avantage d’un homme en 11 parties. « Les chances sont là, mais la confiance n’y est pas, analyse encore Julien. On n’est pas opportunistes et ça nous a fait mal. »

Le match en bref

Ce sont les Oiseaux qui ont frappé les premiers. Félix Robert a complété le magnifique tic-tac-toe orchestré par Evan MacKinnon et Benjamin Tardif pour donner l’avance à son équipe.

Les Foreurs ont donné la réplique moins de deux minutes plus tard. Jérémy Michel a battu de vitesse les défenseurs des locaux et déjouer Reilly Pickard d’un tir précis dans la lucarne.

Marek Zachar a ensuite utilisé sa vitesse pour battre tout le monde sur la patinoire, sauf le gardien des Foreurs qui a bien suivi le no 69, le privant ainsi de doubler l’avance des siens.

La chance a souri aux locaux par la suite. Jaxon Bellamy, bien placé à la pointe, a dirigé un puissant lancer des poignets vers le but adverse. Frappant de plein fouet le poteau, la rondelle a ensuite dévié sur le gardien pour se retrouver au fond de la cage.

En désavantage numérique, les Foreurs ont ramené tout le monde à la case départ. Profitant d’un manque d’exécution en territoire du Phœnix, Julien Tessier et Nicolas Ouellet se sont échappés à deux contre zéro. Ouellet s’est servi de l’occasion pour enfiler son 18e  filet de la saison.

Les erreurs défensives ont coûté cher au Phœnix, selon Stéphane Julien. « Il y a des défenseurs avec qui ça a été plus difficile ce soir. On a essayé de faire des passes impossibles. Par contre, ce n’est pas un match décevant. On aurait pu le gagner », a-t-il commenté.

Les deux gardiens se sont signalés en prolongation. Coup sur coup, Reilly Pickard et Mathieu Marquis ont stoppé David Noël et Marek Zachar, donnant ainsi une chance à leur équipe respective de se sauver avec la victoire. Nicolas Ouellet a scellé l’issue du match en tirs de barrage grâce à un bon tir dans le haut du filet.

Le Phœnix sera en action mercredi à Gatineau pour y affronter les Olympiques.