Dakota Lund-Cornish a été retiré du match après avoir accordé cinq buts.

Le Phoenix goûte à la médecine des Voltigeurs

Joe Veleno et les Voltigeurs de Drummondville ont offert une leçon de hockey au Phoenix de Sherbrooke samedi après-midi au Palais des sports. Les hommes de Steve Hartley, qui vise la Coupe du Président, ont rapidement pris les commandes de la partie pour ainsi l'emporter par la marque de 6 à 1.

Il y avait à peine 52 secondes de jouées au match lorsque Veleno a permis aux siens de prendre l'avance. Veleno est allé jusqu'à marquer un deuxième but quelques secondes plus tard, mais l'arbitre a jugé qu'il avait touché la rondelle plus haut que la hauteur permise.

Malgré tout, ce n'était certes pas le départ espéré par Stéphane Julien et sa troupe.

« Sans dire que notre club a été mauvais en première période, on a du moins subi deux revirements coûteux qui ont mené à deux buts, a noté l'entraîneur Stéphane Julien. Pour espérer gagner contre une équipe comme les Voltigeurs, ça nous prend la meilleure performance de notre gardien et ce ne fut pas le cas. Je n’ai pas détesté notre jeu en général. Les gars ont tenté de revenir dans la partie et n’ont pas lâché en multipliant les chances de marquer. »

Gregory Kreutzer a doublé l'avance des visiteurs et Joe Veleno s'est rapidement repris en marquant le troisième but de la rencontre. Après 20 minutes de jeu, les Voltigeurs menaient déjà 3 à 0.

Xavier Simoneau a accentué l'avance de son club et le Magogois Nicolas Guay en a rajouté en portant le pointage à 5-0. Heureusement pour les Sherbrookois, Nathael Roy a évité la honte à la fin du deuxième tiers en déjouant Olivier Rodrigue, qui a été privé de son blanchissage.

Nicolas Beaudin a complété la marque en troisième période.

« On a perdu notre confiance contre l’Armada et on vient de subir une quatrième défaite de suite, ce que l’on avait réussi à éviter depuis le début de la saison. On doit se rassembler et faire attention aux détails dimanche à Boisbriand. Il faut avouer que l’absence de Jaxon Bellamy et Alexandre Joncas fait mal à notre défensive. »

Notons que les frères magogois Patrick et Nicolas Guay s'affrontaient pour une deuxième fois en carrière.

« On affrontait l’une des meilleures équipes du circuit et on a vu à quel point elle a du talent, a mentionné Patrick Guay du Phoenix de Sherbrooke. On devra travailler encore plus fort la prochaine fois. La première période a coupé les jambes à tout le monde et on se mesurerait à un excellent gardien. C’était la deuxième fois que je jouais contre mon frère. Ça demeure amusant, même si c’était moins spécial que la première fois. »

« On veut mieux jouer pendant 60 minutes et éviter les relâchements comme en troisième période, admet Steve Hartley, entraîneur des Voltigeurs. J’ai aimé ce que notre offensive a fait et dans l’ensemble, on est satisfaits. Malgré l’absence de Maxime Comtois, Pavel Koltygyn et Cédric Desruisseaux, on assure à l’attaque grâce à notre belle profondeur à l’offensive. »

Rappelons que le Phoenix visitera l'Armada de Blainville-Boisbriand dimanche après-midi, jour de tempête. 

Samuel Poulin a été blanchi samedi après-midi.
Remy Anglehart fait dévier la rondelle devant le gardien Dakota Lund-Cornish, qui a réalisé l'arrêt.