Encore une fois, le gardien Samuel Harvey s’est montré intraitable devant les assauts des joueurs du Phoenix, dont Samuel Poulin.

Le Phoenix dans les câbles

Le Phoenix revient à Sherbrooke les mains vides à la suite d’une défaite de 4-1 vendredi contre les Huskies à Rouyn-Noranda, qui prennent les devants 3-2 dans cette série de premier tour.

Même si les hommes de Stéphane Julien se retrouvent dans les câbles, le pilote des Oiseaux refuse de croire que le défi sera énorme : le Phœnix n’a plus de marge de manœuvre et devra gagner ses deux prochains matchs, sinon ce sera la fin.

« On a dominé pendant 50 minutes, on a manqué d’opportunisme et Samuel Harvey a été bon devant son filet. Je ne peux pas être déçu de mes joueurs. On doit maintenant gagner à Sherbrooke et aller chercher une dernière victoire à Rouyn. Est-ce que le défi est grand? Du tout! On vient de disputer notre meilleur match de la série. »

Alexeyev calme la foule

Le Phœnix a réussi à faire taire la foule dès le début de la rencontre grâce à un long relais du défenseur Olivier Crête-Belzile, qui a permis à Yaroslav Alexeyev de partir seul et de déjouer Samuel Harvey lors d’un avantage numérique.

« On a gagné ce match, mais on n’a pas joué de la bonne façon, soutient Gilles Bouchard, entraîneur de la Meute. Je ne suis vraiment pas content de notre match. On a pris de mauvaises décisions avec la rondelle. La bonne nouvelle, c’est que notre équipe peut mieux jouer. Heureusement, parce qu’on ne pourra pas gagner à Sherbrooke en rejouant comme ça! »

Il aura fallu attendre la deuxième période avant de voir Taylor Ford réveiller les partisans de la Meute en sautant sur un retour de lancer et en marquant le premier but des Huskies.

« Ce but a donné une bonne dose d’énergie à notre club et c’est à partir de là que tout monde s’est mis à mieux jouer », considère Harvey.

Le portier des Huskies a par la suite été brillant en volant entre autres un but certain au capitaine Hugo Roy.

« Il a fait la différence, mais notre gardien Reilly Pickard a aussi été très bon », admet Samuel Poulin.

Une troisième période fatale

C’est en troisième période que tout a basculé.

Peter Abbandonato, encore lui, a réalisé son quatrième but de la série en surprenant Reilly Pickard grâce à une magnifique feinte.

Le but du capitaine de la Meute Mathieu Boucher a ensuite eu l’effet d’une douche froide sur la tête des Sherbrookois, qui devaient alors se débrouiller avec un homme en moins à la suite d’une punition décernée à Félix Robert.

Patrik Hrehorcak a finalement anéanti les espoirs des Sherbrookois en marquant dans un but désert.

« On possède les meilleurs partisans de la LHJMQ. Le Phoenix est une bonne équipe et ça donne des matchs serrés. Je vais continuer de faire de mon mieux en espérant gagner cette série-là, mais il faudra mieux jouer à Sherbrooke. Grâce à cette victoire, on aura moins de pression », a confié le gardien Samuel Harvey.

« Samuel Harvey est le meilleur gardien de la LHJMQ. On a la chance de l’avoir avec nous, donc on peut gagner tous les matchs », a affirmé son entraîneur.

« Nous sommes tous déçus, a confié Reilly Pickard. Des mauvais bonds ont fait la différence. C’est ça, les séries. On sera prêts dimanche. »

Le Phoenix n’a donc pas l’intention de baisser les bras pour autant.

« On s’attendait à une longue série et malgré cette défaite, on ne lâchera pas », promet Olivier Crête-Belzile.

« Si les Huskies pensent que c’est gagné d’avance, ils se trompent. On souhaite compter sur le support de nos partisans dimanche : on a vu ce soir que le septième joueur est important en séries », a avancé Samuel Poulin en référence à la foule survoltée présente à l’aréna Iamgold.

En vitesse

Même s’il a participé au voyage en Abitibi et à la séance d’entraînement matinal, le défenseur Luke Green n’était pas en uniforme vendredi soir lors du match 5 de la série Huskies-Phoenix. Blessé au genou, Luke Green sera réévalué au jour le jour en prévision de la sixième partie.

*****

Zachary Lauzon n’a pas disputé la partie puisque son état ne le permettait pas. Or, les Huskies ont pu compter sur le retour de Jacob Neveu.

*****

Une centaine de personnes étaient présentes au Palais des sports lors de la diffusion populaire organisée par le Phoenix de Sherbrooke.

*****

La sixième partie aura lieu dimanche au Palais des sports. Le Phœnix tentera alors de niveler la série et de forcer la présentation d’un match ultime, mardi à l’aréna Iamgold de Rouyn-Noranda : « On travaillera fort jusqu’à la dernière minute dimanche afin de revenir en Abitibi mardi », jure Alexandre Joncas.