Evan Fitzpatrick est encore un membre du Phœnix de Sherbrooke et le gardien en a profité pour offrir aux siens une victoire de 4-1 à Val-d’Or contre les Foreurs.

Le Phœnix s’offre un cadeau d’Après-Noël

Après un long congé, il y a toujours cette crainte de ne pas livrer la marchandise au moment de renouer avec l’action. Le Phœnix a dépensé toutes les calories de tourtière et de dinde à Val-d’Or en s’offrant un beau cadeau d’Après-Noël grâce à un gain de 4 à 1 contre les Foreurs.

« C’est toujours effrayant pour un entraîneur de voir son équipe être endormie après un long congé comme celui-ci, admet le pilote du Phœnix, Stéphane Julien. Heureusement, tout a été positif ce soir. J’ai aimé le focus de mes joueurs et la façon dont tout le monde a joué. »

On pouvait s’attendre au pire lorsque le gardien Evan Fitzpatrick a accordé un but sur le premier tir reçu jeudi soir.

« Sur le premier revirement créé dans notre zone, Maxim Mizyurin en a profité pour donner l’avance aux Foreurs. Par la suite, Evan a réalisé un arrêt très important pour finalement terminer sa soirée de travail avec seulement un but concédé sur 18 tirs », note Julien à propos de son gardien que tous les amateurs sherbrookois ne croyaient plus revoir devant le filet du Phœnix, puisqu’une transaction est imminente.

Les Sherbrookois ont rapidement répliqué par l’entremise de Yaroslav Alexeyev. Le capitaine Hugo Roy a ensuite marqué le deuxième but de sa troupe avant la fin du premier tiers.

« On a disputé une bonne première période, une bonne deuxième aussi, mais on a eu de la difficulté à marquer le but d’assurance. En fait, lors des dix premières minutes de jeu, les Foreurs n’ont presque jamais touché à la rondelle », souligne l’entraîneur des Oiseaux.

Nicolas Poulin a finalement battu Étienne Montpetit en fin de rencontre et Kevin Gilbert a enfoncé le dernier clou dans un filet désert.

Malgré le froid intense, une foule de plus de 1700 personnes a été annoncée au Centre Air Creebec.

Le Phœnix affrontera les Huskies vendredi soir à Rouyn-Noranda.

« Ce n’est pas facile de les battre, surtout à leur domicile. On devra être concentrés et disciplinés. Ils n’ont pas joué leur meilleur match ce soir contre l’Armada de Blainville-Boisbriand et ce sera à nous de jouer encore mieux qu’à Val-d’Or », estime Stéphane Julien.